Ethique versus business

Le Conseil des Etats a refusé cette semaine que les multinationales suisses soient cadrées à l’étranger. Une façon de donner raison aux lobbys économiques en dépit du respect des droits humains et environnementaux.

mercredi 13 mars 2019

La Marmotte offre un répit aux SDF

Etre sans domicile fixe (SDF) en hiver... Sur les pas de Michael Staiesse, de l’Armée du Salut, Gabrielle Desarzens est allée à la rencontre de bénéficiaires de La Marmotte, lieu d’accueil de nuit depuis 25 ans à Lausanne. Une émission radio diffusée dimanche 27 janvier dernier sur RTS La Première.

Gabrielle Desarzens jeudi 31 janvier 2019
Publicité

La boxe percute à l’église !

Des jeunes boxent chaque semaine dans les locaux d’une église évangélique de la FREE. Une façon de faire venir ou revenir les moins de 20 ans à l’église ! Stéphane Hofer, l’instigateur de la formule Box Up Crime Switzerland, espère que l’activité fasse boule de neige. Reportage sur place.

Gabrielle Desarzens lundi 14 janvier 2019

L’aumônerie fait sa mue

Que ce soit à l’hôpital, à l’armée ou auprès des jeunes, l’aumônerie est actuellement un chantier ouvert qui veut se professionnaliser et s’éloigner des églises. « Je ne sais pas où cela va nous conduire », réagit lundi 31 décembre Olivier Cretegny, ancien aumônier et président de la FEV (Fédération évangélique vaudoise). Non sans ajouter qu’une Journée de réflexion à l’adresse de tous les aumôniers évangéliques romands est agendée le 30 avril.

(réd) lundi 31 décembre 2018

SME : la formation pour améliorer la fréquentation des centres de santé

Le 10 octobre au CHUV et sous l’égide de la Fédération vaudoise de coopération (FEDEVACO), le Dr Arnold Probst a présenté son travail de formation dans la province de Sékong, dans le sud-est du Laos. Cet employé du Service de missions et d’entraide (SME) a en effet participé à la nouvelle publication « La santé pour tous en zone rurale » de la faîtière vaudoise.

vendredi 12 octobre 2018

Liban : le mariage des enfants dans le collimateur de Catherine Mourtada

C’est l’une des conséquences de la crise syrienne : toujours plus de jeunes réfugiées se font marier à 12 ou 13 ans. Le fléau concerne aussi des Libanaises issues de milieux défavorisés. Dans le quartier sud de Beyrouth, à Hey L’Gharby, Catherine Mourtada se bat pour l’éducation et la formation de ces adolescentes. Une émission à écouter dimanche 26 août sur RTS La Première.

jeudi 23 août 2018

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !