Pour Yaëlle Frei, les abus sexuels sont une ouverture à la pornographie addictive

Serge Carrel vendredi 21 juin 2019

Yaëlle Frei est active dans une association qui propose des accompagnements pour abandonner la pornographie. Victime d’abus sexuels entre 9 et 14 ans, cette jeune maman témoigne de son passage des abus à la consommation pornographique, et de sa guérison intérieure.

Yaëlle Frei a 33 ans. Installée dans son salon, cette maman de plusieurs enfants compulse un classeur où l’on distingue pêle-mêle des feuilles de notes, des lettres et des coupures de presse. Sur un ton monocorde, elle raconte ce par quoi elle est passée en matière d’abus sexuels.

Un habitué du cercle familial

En 1999, les parents de Yaëlle déposent plainte contre un jeune homme qui fréquente les milieux évangéliques de Suisse romande pour abus sexuels contre leur fille. Depuis 4 ans, le jeune homme qui ne fréquente pas la même Eglise que la famille de Yaëlle, est un habitué de leur cercle familial. Antoine (1) aime jouer avec les enfants et bénéficie d’une grande popularité auprès de ceux-ci. Il travaille de nuit et a déposé un flipper au domicile des parents de Yaëlle, ce qui lui donne un prétexte pour des visites fréquentes. « Il entrait sans qu’on le sache par le velux. Tout à coup, on entendait le flipper fonctionner à l’étage… Il avait débarqué ! »

Pendant les 5 ans qu’a duré cette proximité, Antoine a abusé de Yaëlle plusieurs dizaines de fois. « Ma maman avait un souci avec lui, mais elle n’aurait jamais imaginé cela ! » Un jour, un magazine d’une grande chaîne de distribution arrive sur la table familiale. Il traite des abus sexuels. C’est l’occasion pour Yaëlle de parler pour la première fois à ses parents de l’enfer qu’elle traverse. Ceux-ci déposent plainte et sont rejoints par une dizaine d’autres parents qui découvrent que leurs adolescentes ont aussi été abusées par Antoine. Le procès a lieu en novembre 2000 et l’homme proche de la trentaine est condamné à 5 ans de prison ferme.

Des abus à la pornographie

Aujourd’hui, Yaëlle a fondé Innocence (2), une association spécialisée dans la sortie de la pornographie. Pour elle, il y a un lien entre les abus dont elle a été victime entre 9 et 14 ans et sa consommation de pornographie plus tard dans l’adolescence. « Quand les abus d’Antoine ont été terminés, j’ai voulu comprendre les sensations que j’avais ressenties, explique-t-elle. Une telle démarche ne concerne pas toutes les victimes d’abus. Il y a des gestes de l’abuseur qui procurent un certain plaisir, et j’ai voulu découvrir cela par moi-même. » C’est ce que les psychologues définissent comme une partie d’un sentiment d’ambivalence que ressentent les victimes. D’un côté, il y a un sentiment négatif face à l’abus : la honte, la souffrance, la culpabilité… et, de l’autre : un certain plaisir relationnel, sensuel ou même sexuel dans la première phase de l’abus.

Yaëlle se met tout d’abord à lire des petites annonces en lien avec la prostitution. Ensuite, elle commence à parcourir de la littérature érotique, puis pornographique sur Internet. « Je lisais des choses où les filles étaient des victimes… En fait, j’ai eu besoin de découvrir que des adolescentes vivaient les mêmes choses que moi ou pires. » Yaëlle se procure du plaisir en voyant des filles souffrir et subir un rapport de domination ou de manipulation. « Pas sûr que si je n’avais pas subi ces abus, j’aurais eu besoin de découvrir tout cela. C’est parti d’une envie de connaître et, en final, je me suis fait totalement « avoir » par le monde de la pornographie. »

Une vulnérabilité à gérer

Aujourd’hui, Yaëlle Frei se sait vulnérable. Elle a suivi une relation d’aide au travers de laquelle elle a compris que son traumatisme ne serait jamais complètement « réglé ». Lors d’un camp de ski chrétien, elle a eu l’occasion de retrouver sa joie. « J’ai perçu que je n’étais pas simplement quelqu’un de timide, mais que ma joie m’avait été volée. J’ai vécu une guérison, mais régulièrement je tire des racines de cette mauvaise herbe qui a été semée en moi, et on « règle » les choses les unes après les autres. J’ai craint longtemps que mon abuseur ne revienne chez moi par surprise. J’ai été libérée de cette crainte. Je faisais beaucoup de cauchemars, et cela s’est atténué, notamment au travers de la prière. Je vis en paix. Je ne suis pas dans la souffrance, mais je sais que la guérison est un processus continu. » Pour la suite, Yaëlle fait confiance au Seigneur. « S’il a permis de tels abus dans ma vie, je peux en tout cas en tirer une chose positive : être une voix pour ceux qui n’osent pas parler ! »

Serge Carrel

Notes
1 Prénom d’emprunt.

Laissez une réaction

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Publicité
  • Des multinationales bientôt responsables ?

    Des multinationales bientôt responsables ?

    Le Conseil national a accepté jeudi le contre-projet à l’Initiative pour des multinationales responsables. « C’est une belle victoire d’étape », s’est réjouie vendredi 14 juin Chantal Peyer de Pain Pour le Prochain. « C’est une affaire de justice », avait déclaré avant elle et sur ce dossier Dick Marty, co-président du comité d’initiative.

    vendredi 14 juin 2019
  • « Egalité. Point. Amen. »

    « Egalité. Point. Amen. »

    14 juin, jour de la grève des femmes. Les chrétiennes du pays y participent notamment avec le slogan « Egalité. Point. Amen. » Parce que l’égalité laisse encore beaucoup à désirer dans les Eglises.

    vendredi 14 juin 2019
  • Le christianisme, concurrent du communisme en Chine

    Le christianisme, concurrent du communisme en Chine

    En avril 1989, les manifestations de la place Tian’anmen à Pékin ont été sévèrement réprimées. Trente ans après, le contrôle et la répression de la religion connaît un resserrement généralisé en Chine, où la force des chrétiens reste pourtant impressionnante. Deux émissions radio récemment diffusées sur les ondes de la RTS en rendent compte, avec notament l'intervention de William Frei, ancien consul de Suisse à Shangaï, et de sa femme, Joëlle Marie.

    jeudi 09 mai 2019
  • Aumôniers évangéliques en Suisse romande: faire route avec son prochain

    Aumôniers évangéliques en Suisse romande: faire route avec son prochain

    La première journée de rencontre entre aumôniers évangéliques romands s’est tenue mardi 30 avril à Areuse (NE) en présence d’une vingtaine de professionnels, qui ont fait connaissance et réfléchi ensemble à leur métier en mutation. « La posture du témoin est pour moi fondamentale », leur a déclaré à cette occasion Thierry Collaud, médecin et professeur d’éthique à l’Université de Fribourg, invité pour l’après-midi.

    lundi 06 mai 2019

eglisesfree.ch

  • La convention FREE - Médias-Pro renouvelée... une 5ème fois!

    Jeu 04 juillet 2019 icon-comments 1

    Depuis 2010, une convention lie la FREE et Médias-pro, le département protestant des Médias ; convention qui permet à Gabrielle Desarzens d'exercer son métier de journaliste au sein de l'équipe protestante de RTSreligion. Ce 5ème renouvellement témoigne de la satisfaction des partenaires pour son travail, notamment à la tête de l'émission Babel.

  • Commission théologique

    Mer 08 mai 2019

    La Commission théologique étudie les sujets bibliques, exégétiques, éthiques, dogmatiques, ou d'histoire de l'Eglise qui lui sont soumis et/ou qu'elle juge importants à traiter. Son but est d'édifier et de fortifier la foi, afin d'encourager les membres de la FREE à être témoins du Christ dans le monde actuel.

  • Rencontre générale de la FREE : entre vision et moyens limités

    Ven 12 avril 2019

    Lors de sa dernière Rencontre générale, le 6 avril 2019, la FREE a montré le visage d’une fédération traçant son chemin entre ambitions spirituelles et moyens limités. Comme dit le proverbe : « Ne me donne ni pauvreté ni richesse ; accorde-moi seulement ce qui m'est nécessaire pour vivre, car dans l'abondance, je pourrais te renier et dire : ‘Qui est l'Eternel ?` Ou bien, pressé par la misère, je pourrais me mettre à voler et déshonorer ainsi mon Dieu » (Pr 30.8-9).

  • Commission Asie

    Jeu 11 avril 2019

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Afrique-Moyen Orient et Europe), la commission Asie a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Asie.

LAFREE.INFO

  • Togo : plus de 340 enfants pour la première édition des KidsGames

    Ven 19 juillet 2019

    Pascal Crelier et sa fille Elodie se sont rendus au Togo pour filmer et photographier les KidsGames. Ils ont lieu au Togo du 14 au 21 juillet, au Centre LateKana à 30 kilomètres de Kpalimé. Compte rendu.

  • Edition 2019 du Kingdom Festival : un bilan

    Jeu 11 juillet 2019

    Quelque 4000 personnes ont participé à l’édition 2019 du Kingdom Festival à Bulle du 5 au 10 juillet. Imprégné d’un esprit de fête et de musique, le plus grand rassemblement évangélique de l’année en Suisse romande a permis d’encourager un témoignage chrétien plus audacieux aux plans individuel, familial et ecclésial. Echos du comité de pilotage de la manifestation.

  • Kingdom Festival 2019 : la réalité missionnelle se construit à partir de la famille

    Dim 07 juillet 2019

    Le Kingdom Festival, le plus grand événement évangélique de l’été en Suisse romande, a commencé samedi dernier à l’Espace Gruyère à Bulle. Il se poursuit jusqu’à mercredi dans la soirée en proposant un approfondissement de la dimension missionnelle dans nos vies de famille. Il est toujours possible de rejoindre l’événement en achetant à l’entrée des cartes pour la journée ou un billet pour le concert de Glorious mardi soir.

  • La conférence de Shafique Keshavjee sur «L’islam est-il conquérant?» disponible sur lafreetv

    Ven 05 juillet 2019

    La polémique autour de son livre a été vive. Dorénavant une version du livre « L’islam conquérant » de Shafique Keshavjee est aussi disponible sous forme de conférence. L’équipe de DieuTV a filmé cette conférence disponible intégralement sur Youtube ou en DVD.

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !