« Il m’a donné un nom » est sorti de presse

lundi 20 janvier 2020 icon-comments 1

Le livre de Christine Gallay, dans lequel elle raconte notamment ses années de galère à vivre dans la rue, est publié aux éditions Première Partie. Avant le tourbillon médiatique qui l’attend à Paris, elle confie qu’il s’agit là d’un aboutissement.

D’un naturel plutôt réservé au premier abord, Christine Gallay parle de rencontres journalistiques et même d’interviews filmées qui l’attendent en France avec quelque appréhension. Mais elle a un message à faire passer qui la tenaille et qui lui donne de la force. « Dieu voit les gens, m’avait-elle indiqué lors de notre première rencontre autour de son livre. Il sait faire exister quelqu’un. Le mettre en valeur. Lui rendre son identité. Je l’ai vécu. Je vis maintenant une relation avec Lui, et c’est ça que je veux transmettre ! »

Marquée par une enfance difficile, elle a choisi à 16 ans de quitter sa famille. Elle a vécu deux ans dans la rue, la marginalité et la drogue. A envisagé la mort. Puis fait la rencontre inattendue du Dieu d’amour, qui la conduira à entamer un travail de reconstruction durable et profond. Les 112 pages qu’elle a écrites s’adressent avant tout à celles et ceux qui se sentent exclus. « J’aimerais leur dire qu’ils ne sont pas oubliés », dit-elle simplement. « Et puis faire changer le regard de Monsieur et Madame tout le monde sur ces personnes qui vivent sur le bitume, aujourd’hui dans le froid : il faut oser un regard. Il faut oser l’entraide. »

Christine Gallay et son mari Marc sont le couple pastoral de l’église évangélique de Lonay (FREE), et parents de 3 jeunes adultes.

Gabrielle Desarzens

« Il m’a donné un nom, une vie après la rue », de Christine Gallay, éditions Première Partie : 2020. Disponible en librairie à partir de jeudi 23 janvier.

Séance de dédicace vendredi 31 janvier à 20h à l'église évangélique de Lonay (VD), avenue de Morges  37.

1 réaction

  • Christian et Sandra Strahm gérant de RDF-EDITIONS dimanche, 26 janvier 2020 20:53

    Mon épouse et moi avons dévoré ce livre et sommes fier d'être en Suisse, le diffuseur!
    Le texte est bien écris et le témoignage puissant, Christine est une miraculée et est devenue un instrument précieux que Dieu utilise pour aider les personnes en détresses!
    Un livre disponible dans les librairies chrétienne et autres... A lire et à offrir!
    Bravo Christine !

Publicité
  • Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Tatiana vit dans un foyer depuis plusieurs années. Elle ne peut rentrer le week-end chez ses parents, décédés il y a cinq ans. « C’est compliqué », dit-elle pour évoquer son quotidien avec la pandémie. Pour Roselyne Righetti, pasteure de rue à Lausanne qui la suit depuis sa naissance, ces jeunes doivent apprendre à ne pas perdre l’espérance. Cette rencontre croisée a donné lieu à une émission diffusée dimanche 30 mai dans Hautes Fréquences sur La Première.

    lundi 31 mai 2021
  • Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Se retrouver entre hommes, bière à la main, pour parler de ses émotions, voire de ses fragilités : des soirées ou des virées entre hommes font de plus en plus parler d’elles. Pourquoi ? Qu’est-ce qui s’y dit et s’y partage ? Alexandre Oehen, président du Conseil associatif de l’église apostolique CityLife Riviera à Vevey, organise des « soirées feu » depuis 2018 : « Parce que l’homme a tendance à mettre le couvercle sur ses émotions. Or il est précieux qu’il puisse ouvrir son cœur et pleurer comme n’importe quel être humain », a-t-il dit dimanche 18 avril dans l’émission Hautes Fréquences.

    mardi 20 avril 2021
  • Voyager ? Oui, mais autrement

    Voyager ? Oui, mais autrement

    Avec la pandémie, les gens du voyage se retrouvent bloqués dans leurs quartiers d’hiver. Grâce aux beaux jours qui reviennent, ils se déplacent en Suisse et espèrent franchir les frontières sous peu. Pour l’heure, leurs itinérances se font, du moins pour certains d’entre eux, en musique. Rencontre.

    lundi 15 mars 2021
  • Samuel Peterschmitt : « Mes temps de prière sont devenus merveilleux. »

    Samuel Peterschmitt : « Mes temps de prière sont devenus merveilleux. »

    Il y a un an, l’église alsacienne La Porte Ouverte de Mulhouse était accusée d’avoir répandu le coronavirus dans toute la France. Après avoir perdu plusieurs proches et été hospitalisé lui-même, le pasteur Samuel Peterschmitt témoigne aujourd’hui avoir développé son souci de l’autre. Et son envie de communiquer combien vivre sa foi en Christ au quotidien procure de la joie !

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !