« Pâques, c’est le changement ! »

mercredi 08 avril 2020

Pour Noëlle Sennwald, aumônier à la HET-PRO de St-Légier, il nous faut "ressusciter" : « C’est-à-dire changer notre manière de vivre sous le regard de la Résurrection du Christ, qui est venu sur terre pour nous ouvrir les yeux sur notre humanité dysfonctionnelle. Et qu’on puisse aller vers quelque chose de différent ! »

Que peut nous apprendre la crise du Covid-19 et comment vivre Pâques cette année ? Pour Noëlle Sennwald, ancien aumônier hospitalier et membre de l’église La Passerelle à Vevey (FREE), ce week-end pascal est l’occasion pour chacun de s’interroger sur son rythme de vie, sa façon de consommer, son besoin de s’étourdir... et de se recentrer sur l’ETRE et non sur le FAIRE. « Car Pâques, c’est le changement », estime celle qui exerce aujourd’hui son ministère auprès des étudiants de la HET-Pro comme aussi en consultations individuelles.

Qui sont les personnes fragilisées par ce confinement ?

J’observe en fait trois groupes distincts parmi les personnes dont je m'occupe. D’abord chez les 18 à 25 ans, il y a ceux qui trouvent en effet que le confinement devient oppressant dans la durée. Car le côté social est structurant pour eux et ils ne l’ont plus. Pour les 25 à 60 ans, le confinement permet de ralentir la vitesse du temps. Celles et ceux qui flirtaient avec le burnout ne sentent plus ce poids de devoir aller vite et de répondre à toutes les demandes qui les assaillent habituellement. Il y a enfin le groupe des couples et des familles qui se retrouvent à vivre ensemble 24 heures sur 24. Et chacun doit alors apprendre à se réajuster, ou à se rapprocher. Il y a là une chance à saisir de voir l’autre de façon nouvelle, comme une personne à part entière.

Qui s’en sort étonnamment bien ? Et pourquoi ?

Je dirais que mon deuxième groupe, soit les personnes presque en burnout ou en dépression voient que, actuellement, tout le monde est sur le même plan. Ils se sentent sans doute rejoints dans leurs difficultés psychologiques. Le confinement leur donne une tranquillité et une énergie nouvelle. Mais bien sûr, l’inquiétude de la reprise leur fait peur et il faut qu’ils s’arment pour l’avenir.

Quel est pour vous le message de Pâques à faire entendre cette année ?

La Parole de Dieu nous rappelle que la Vérité nous rendra libres (Jean 8,32 ndlr). Je lis actuellement dans ce verset une invitation à réaliser la façon dont nous vivons, avec nos achats compulsifs, nos comportements nocifs en matière d’environnement. Et que l’on puisse changer cela pour nous libérer, nous sentir libres ! Pâques, c’est aussi le voile qui s’est déchiré. J’y vois comme une prise de conscience de ne pas retomber dans des travers qui nous emprisonnent et nous font du mal.

Propos recueillis par Gabrielle Desarzens

Publicité

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

  • Pour aller plus loin face à la crise écologique

    Ven 16 avril 2021

    Les éditions Je Sème de la FREE viennent de rééditer un « classique » de la réflexion biblique et théologique évangélique en lien avec la crise écologique que nous traversons. Le livre de Dave Bookless « Dieu, l’écologie et moi », à nouveau disponible, est l'occasion de présenter quelques contributions marquantes, personnelles et livresques, autour de ce thème en lien avec les milieux évangéliques. Il y a de quoi lire, écouter et voir!

  • « Tu seras un homme, mon fils ! »

    Jeu 15 avril 2021

    Des soirées ou des virées entre hommes : la formule fait de plus en plus parler d’elle, notamment dans les sphères confessionnelles. Pourquoi ? Qu’est-ce qui s’y dit et s’y partage ? Alexandre Oehen, membre de l’église CityLife à Vevey, organise des « soirées feu » depuis 2018. Gabrielle Desarzens s’est invitée à la dernière et en fait l’objet d’un reportage pour Hautes Fréquences dimanche 18 avril à 19h sur RTS La Première.

  • FREE COLLEGE le 29 mai 2021 : « Des personnes homosexuelles dans l’Eglise » (date confirmée)

    Jeu 15 avril 2021

    La question de l’accompagnement des personnes homosexuelles dans les Eglises évangéliques fait débat dans l’espace public et dans les Eglises elles-mêmes. Au vu des indications de la Confédération tombées cette semaine, c'est bien le 29 mai prochain que le FREE COLLEGE, la formation d’adultes de la FREE, abordera ce thème. Proposition : se mettre à l’écoute de ce que la Bible dit, mais aussi de témoins qui, ces dernières années, ont cheminé en lien avec des pasteurs et des accompagnants évangéliques. Cette session a été remise à plus tard deux fois à cause des contraintes liées au covid-19.

  • Et si votre Eglise était« mosaïque »

    Ven 09 avril 2021

    Dans un livre intitulé « Mission Mosaikkirche » (« Mission Eglises mosaïques »), le pasteur Stephen Beck relate ses expériences dans des Eglises bien implantées dans leur culture, mais largement ouvertes aux migrants et aux étrangers, ainsi qu’à leurs cultures respectives. Un enrichissement pour nos Eglises !

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !