Des mots qui restaurent en cadeau

Philippe Henchoz lundi 17 décembre 2018

Et si, au milieu de nos achats fébriles qui précèdent Noël, nous risquions une parole de Noël ? Le pasteur Philippe Henchoz de l'église évangélique Meyrin (FREE) nous y encourage !

 

Pour Noël, on fait des tas de choses : on achète, on commande, on emballe, on fait venir, on expédie, on se prépare, on décore, on mijote des surprises, on met les petits plats dans les grands. On multiplie les actes de Noël. Mais on n’a décidément pas toujours les paroles de Noël.

On continue à parler et à se parler comme d’habitude, avec mauvaise humeur, avec dureté parfois, avec énervement. On s’emporte, on lance des mots comme des griffes, des phrases comme des coups de pied. Dans les familles même, on se mord trop souvent… Toute la gamme des douceurs est au menu, mais pas sur les langues. Nos mains font Noël, mais nos cœurs font vinaigre. Nos pupilles sont brillantes, mais nos papilles sont amères.

Il y a des hommes et des femmes parmi nous pour qui le plus beau cadeau de Noël serait simplement une parole de Noël. Une parole de paix. Une parole de bienveillance. Une parole d’espérance. Des mots qui encouragent, restaurent et relèvent.

Nous n’avons rien donné tant que nous n’avons pas donné la paix, un peu de paix, le pardon, un peu d’amour, de la bienveillance, un peu d’espérance, dans ce monde qui est si dur ou tant de choses sont si âpres.

Nous pouvons courir, prévoir, dépenser, nous ruiner presque, nous éreinter : ce ne sera jamais Noël tant que notre langage ne sera pas accordé à celui des Anges : « Bienveillance et paix sur la terre aux hommes et aux femmes que Dieu aime. » Voilà ce qui peut encore tisser en nos vies quelque chose du vrai Noël, à recevoir, à vivre, à partager amplement sans modération.

Je vous souhaite à toutes et tous, un joyeux Noël empreint de la vraie paix et de la ferme bienveillance que Dieu diffuse depuis la naissance du Christ à celles et ceux qui veulent bien lui faire place en leur vie.

Philippe Henchoz, pasteur de l'église évangélique de Meyrin.

Publicité

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !