Valérie Walker: « Les handicapés sont des personnes. Et des personnes qui font du bien ! »

lundi 16 novembre 2015 icon-comments 1

Maman d’un enfant qui souffre de trisomie 21, Valérie Walker en parle comme d’un signe de la tendresse de Dieu à son égard. Et de la maladie, comme d’un facteur à même de réchauffer une humanité en manque de relations vraies. Rencontre.

Valérie Walker se souvient d’une histoire du Sadhou Sundar Singh (1), qui raconte la marche de deux hommes en montagne, par un froid intense. Sur leur chemin, ils trouvent un homme blessé. Le Sadhou se propose de le porter contre l’avis de son compagnon qui craint pour sa vie. Au final, le compagnon meurt, alors que le Sadhou, réchauffé par le corps qui pèse sur son épaule, arrive au but. « Je crois que beaucoup de personnes vivent en ayant froid dans leur âme, commente-t-elle avec force. Une partie du corps médical propose de ne surtout pas s’encombrer de plus vulnérables que soi, mais l’humanité en meurt ! »

Un signe de la tendresse de Dieu

Cette pétillante Française vit temporairement sur le site d’Emmaüs, à St-Légier, avec son mari Philip, collaborateur d’une ONG locale. Mariée à 19 ans à un pasteur décédé à 49 ans des suites d’un cancer, elle a deux fils adultes de ce premier mariage... et un petit garçon de 5 ans et demi atteint de trisomie 21 de sa deuxième union. « John est notre petit garçon bien-aimé, à mon mari et moi, et un signe de la tendresse, de l’amour de Dieu pour nous », exprime-t-elle. L’enfant ne parle pas encore, et a des troubles du développement apparenté à l’autisme, même si le diagnostic n’est pas encore posé. Et Valérie de parler des présupposés de notre société sur le handicap, du consensus collectif qui l’épingle jusqu’à voter en faveur du diagnostic préimplantatoire (DPI) : « Le DPI, accepté en Suisse en juin dernier, est une ouverture à trier les êtres humains. Or, chacun d’entre nous peut devenir malade ou perdre son autonomie avec ou sans disposition génétique ! »

Les plus vulnérables nous réchauffent

Pour cette maman, on n’apprend plus aux gens à accepter la différence, et c’est dangereux. Pour elle, le handicap de son fils n’est certes pas facile. Il s’apparente à la découverte d’un nouveau pays, dont il faut entre autres apprendre la langue. Il faut aussi bénéficier de guides, « qui facilitent la route et évitent qu’on se trompe de chemin »...  Mais les professionnels manquent à l’appel et les structures adéquates ne sont pas assez nombreuses, constate-t-elle. John n’en reste pas moins un cadeau. « Et je découvre ses compétences, comme sa grande richesse relationnelle », dit-elle. En ajoutant s’appuyer sur le Psaume 139 qui affirme que chaque être humain a été tissé dans le ventre de sa mère... « Il n’est pas possible comme chrétien de considérer certaines personnes comme des charges, ou de les réduire à des coûts. Elever un enfant différent est un défi, mais un défi qui permet à ses proches d’aller à l’essentiel. C’est un accomplissement », affirme-t-elle.

Gabrielle Desarzens

Alice Van Berchem, Le Sadhou Sundar Singh, Lausanne, Ed. Emmaüs, 1944.

1 réaction

  • David Burnat mardi, 24 novembre 2015 21:27

    Quelle plaisir de retrouver l'enthousiasme et la la force de cette magnifique cliente avec son fils.
    J'ai Toujours un grand plaisir à servir cette femme et son petit garçon à chaque visite.
    Je juin souhaite que du bon et me ravis de ça futur visite ou elle et son petit seront Toujours bienvenue dans notre magasin. :-)

Publicité
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

    jeudi 02 septembre 2021

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !