Laisser Dieu renouveler mon sens de l’Avent

Claude-Alain Baehler samedi 08 décembre 2018

On pourrait penser que le temps de l’Avent est calme et recueilli chez un pasteur. Eh bien pas du tout ! Comme pour tout le monde, c’est une période frénétique. Claude-Alain Baehler en témoigne !

La période de l’Avent est faite de réunions à placer avant la fin de l’année, de préparation diverses, de fêtes de Noël avant la fête, de disponibilité pour des personnes fragilisée à ce moment de l’année. Du coup, le 24 décembre arrive très rapidement. Il est certainement dommage de remplir cette période d’activités plutôt que de recueillement. Mais bon, c’est ainsi !

Du coup je me laisse interpeller par le prêtre Zacharie, dont l’histoire est racontée au premier chapitre de l’Evangile de Luc. Voilà un homme sérieux, fidèle, sur lequel on peut compter. Lui et son épouse Elisabeth forment un couple formidable : « Tous deux étaient justes aux yeux de Dieu et observaient tous les commandements et toutes les lois du Seigneur de façon irréprochable » (Luc 1.6).

Pourtant, lorsque l’ange vient lui annoncer qu’il va devenir père, sa foi exemplaire est prise en défaut. Avec son épouse, il a prié pour avoir un enfant. Mais il a probablement fini par se résigner. Il a fait le deuil d’une famille et n’est plus en position d’accueillir joyeusement cette belle nouvelle. L’ange le prévient : « Tu vas devenir muet et tu resteras incapable de parler jusqu'au jour où ce que je viens de t'annoncer se réalisera ; il en sera ainsi parce que tu n'as pas cru à mes paroles » (Luc 1.20).

J’aime me laisser interpeller par Zacharie, parce que ses luttes sont les miennes... les nôtres. Il était zélé, mais il avait perdu la flamme. Ses attentes s’étaient recroquevillées. Il était devenu imperméable aux bienfaits de Dieu. Je demande donc à Dieu la capacité de me laisser renouveler, surprendre, interpeller, émerveiller, bousculer, combler, mettre en marche... en un mot, de renouveler mon sens de l’Avent.

Claude-Alain Baehler, pasteur dans l’Eglise évangélique libre de langue française (FREE), à Berne.

Publicité
  • Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Tatiana vit dans un foyer depuis plusieurs années. Elle ne peut rentrer le week-end chez ses parents, décédés il y a cinq ans. « C’est compliqué », dit-elle pour évoquer son quotidien avec la pandémie. Pour Roselyne Righetti, pasteure de rue à Lausanne qui la suit depuis sa naissance, ces jeunes doivent apprendre à ne pas perdre l’espérance. Cette rencontre croisée a donné lieu à une émission diffusée dimanche 30 mai dans Hautes Fréquences sur La Première.

    lundi 31 mai 2021
  • Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Se retrouver entre hommes, bière à la main, pour parler de ses émotions, voire de ses fragilités : des soirées ou des virées entre hommes font de plus en plus parler d’elles. Pourquoi ? Qu’est-ce qui s’y dit et s’y partage ? Alexandre Oehen, président du Conseil associatif de l’église apostolique CityLife Riviera à Vevey, organise des « soirées feu » depuis 2018 : « Parce que l’homme a tendance à mettre le couvercle sur ses émotions. Or il est précieux qu’il puisse ouvrir son cœur et pleurer comme n’importe quel être humain », a-t-il dit dimanche 18 avril dans l’émission Hautes Fréquences.

    mardi 20 avril 2021
  • Voyager ? Oui, mais autrement

    Voyager ? Oui, mais autrement

    Avec la pandémie, les gens du voyage se retrouvent bloqués dans leurs quartiers d’hiver. Grâce aux beaux jours qui reviennent, ils se déplacent en Suisse et espèrent franchir les frontières sous peu. Pour l’heure, leurs itinérances se font, du moins pour certains d’entre eux, en musique. Rencontre.

    lundi 15 mars 2021
  • Samuel Peterschmitt : « Mes temps de prière sont devenus merveilleux. »

    Samuel Peterschmitt : « Mes temps de prière sont devenus merveilleux. »

    Il y a un an, l’église alsacienne La Porte Ouverte de Mulhouse était accusée d’avoir répandu le coronavirus dans toute la France. Après avoir perdu plusieurs proches et été hospitalisé lui-même, le pasteur Samuel Peterschmitt témoigne aujourd’hui avoir développé son souci de l’autre. Et son envie de communiquer combien vivre sa foi en Christ au quotidien procure de la joie !

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !