Jésus, lumière du monde !

Nathalie Perrot samedi 01 décembre 2018

Pour ce premier dimanche de l’Avent de notre calendrier 2018, la pasteure Nathalie Perrot de l’église La Fraternelle à Nyon (FREE) s’émerveille des décorations lumineuses de nos rues. Un effort commercial qui rappelle au final que Jésus seul est LA lumière.

J’aime me balader en ville pendant la période de Noël, à la contemplation des sublimes décorations lumineuses qui resplendissent dans l’obscurité des fins d’après-midi. D’année en année, les communes, les magasins et les entreprises redoublent d’imagination pour offrir un peu de féerie aux passants.

Ce faisant, je ne peux m’empêcher de penser à Jésus, qui se présente comme la « lumière du monde » (Jean 8 :12). Un Jésus-Dieu qui a choisi de devenir homme, de marcher dans nos rues et de vivre notre quotidien pour apporter sa lumière dans le monde. « Mais de la lumière, Jésus, regarde ! Nous en avons suffisamment. » En 2018, arriverions-nous à nous contenter des lumières des vitrines pour remplacer celle de Jésus ? Pas si l’on en croit la suite du verset : « Celui qui me suit aura la lumière de la vie et ne marchera plus jamais dans l’obscurité. » Si nous ne suivons pas Jésus, même les plus rayonnantes lumières ne peuvent nous sortir de l’obscurité qui nous environne.

Alors pendant cette période de l’Avent, mon cœur de pasteure veut prier pour les hommes et les femmes de mon entourage qui admirent des lumières mais n’ont pas encore reçu LA Lumière.

Plus personnellement, mon cœur de maman d’un petit garçon de 7 mois redécouvre cette période de l’Avent avec un regard nouveau : une femme enceinte qui entreprend un long voyage malgré la fatigue, donne naissance dans les conditions peu luxueuses d’une étable et vit ses premiers jours en tant que jeune maman (et la fatigue qui y est associée, si elle est aussi humaine que moi) avec la visite de lointains personnages et de troublantes prophéties, tout cela pour permettre à La Lumière de commencer son périple sur terre... Quel courage ! Quelle inspiration ! Que le Seigneur nous utilise nous aussi pendant cette période de l’Avent pour apporter un peu de sa lumière autour de nous.

Nathalie Perrot

 

Publicité
  • Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Tatiana vit dans un foyer depuis plusieurs années. Elle ne peut rentrer le week-end chez ses parents, décédés il y a cinq ans. « C’est compliqué », dit-elle pour évoquer son quotidien avec la pandémie. Pour Roselyne Righetti, pasteure de rue à Lausanne qui la suit depuis sa naissance, ces jeunes doivent apprendre à ne pas perdre l’espérance. Cette rencontre croisée a donné lieu à une émission diffusée dimanche 30 mai dans Hautes Fréquences sur La Première.

    lundi 31 mai 2021
  • Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Se retrouver entre hommes, bière à la main, pour parler de ses émotions, voire de ses fragilités : des soirées ou des virées entre hommes font de plus en plus parler d’elles. Pourquoi ? Qu’est-ce qui s’y dit et s’y partage ? Alexandre Oehen, président du Conseil associatif de l’église apostolique CityLife Riviera à Vevey, organise des « soirées feu » depuis 2018 : « Parce que l’homme a tendance à mettre le couvercle sur ses émotions. Or il est précieux qu’il puisse ouvrir son cœur et pleurer comme n’importe quel être humain », a-t-il dit dimanche 18 avril dans l’émission Hautes Fréquences.

    mardi 20 avril 2021
  • Voyager ? Oui, mais autrement

    Voyager ? Oui, mais autrement

    Avec la pandémie, les gens du voyage se retrouvent bloqués dans leurs quartiers d’hiver. Grâce aux beaux jours qui reviennent, ils se déplacent en Suisse et espèrent franchir les frontières sous peu. Pour l’heure, leurs itinérances se font, du moins pour certains d’entre eux, en musique. Rencontre.

    lundi 15 mars 2021
  • Samuel Peterschmitt : « Mes temps de prière sont devenus merveilleux. »

    Samuel Peterschmitt : « Mes temps de prière sont devenus merveilleux. »

    Il y a un an, l’église alsacienne La Porte Ouverte de Mulhouse était accusée d’avoir répandu le coronavirus dans toute la France. Après avoir perdu plusieurs proches et été hospitalisé lui-même, le pasteur Samuel Peterschmitt témoigne aujourd’hui avoir développé son souci de l’autre. Et son envie de communiquer combien vivre sa foi en Christ au quotidien procure de la joie !

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !