Aumôniers évangéliques en Suisse romande: faire route avec son prochain

lundi 06 mai 2019

La première journée de rencontre entre aumôniers évangéliques romands s’est tenue mardi 30 avril à Areuse (NE) en présence d’une vingtaine de professionnels, qui ont fait connaissance et réfléchi ensemble à leur métier en mutation. « La posture du témoin est pour moi fondamentale », leur a déclaré à cette occasion Thierry Collaud, médecin et professeur d’éthique à l’Université de Fribourg, invité pour l’après-midi.

Le témoin est celui qui est enraciné, qui a rencontré quelqu’un et qui est habité par lui, estime Thierry Collaud. Et ce témoin, il peut aller dans des lieux qui ne sont pas forcément des lieux d’église. « S’il veut témoigner que la maladie, la mort n’ont pas le dernier mot, il ne peut être alors un simple fonctionnaire : il doit transmettre ce qui l’habite. » Pour le professeur d’éthique, le métier d’aumônier est à un tournant, certes. On cherche à le professionnaliser et à le déconfessionnaliser. « Mais si on y arrivait, et qu’on n’avait plus que des intervenants en soins spirituels comme on dit au Canada par exemple, je suis presque sûr que les églises auraient alors à trouver une autre manière d’apporter un témoignage. Parce qu’un professionnel du spirituel, je n’y crois pas tellement. »

Deux termes complémentaires

Si l’incitation à ce que l’aumônier devienne « plus professionnel, moins confessionnel », en référence à de nouvelles formations qui battent actuellement leur plein comme le CAS1 à Lausanne, en fait réagir plus d’un, tous les participants à cette journée du 30 avril se sont néanmoins montrés prêts à trouver un modus vivendi qui satisfasse les institutions qui les emploient. Pour Christine Volet, Officière de l’armée du salut et membre du bureau de la FEV (Fédération évangélique vaudoise), les deux termes sont complémentaires et n’ont pas à être mis en opposition : « Les qualités professionnelles sont importantes, mais l’appartenance à une confession et le fait que nous soyons chrétiens l’est tout autant ! »

Cheminer avec

Christine Volet avait au préalable ouvert la journée en demandant à chaque participant de se présenter au moyen d’une chaussure que chacun avait dû choisir pour illustrer sa pratique professionnelle qui consiste bel et bien à cheminer avec son prochain. Gilles Gaillard, aumônier en psychiatrie à Genève, avait ainsi amené une chaussure de montagne, pas très propre : « Cela symbolise bien mon travail. Je vais là où ça ne sent pas toujours très bon... et je marche avec chacun à son rythme. » Sandrine Rey, aumônière auprès de sportifs de haut niveau a parlé, elle, en montrant une chaussure de grimpe, de l’équilibre qu’elle doit à chaque fois trouver avec les personnes en face d’elle. Une chaussure à crochet pour VTT en main, Olivier Cretegny, ancien aumônier à Praz-Soleil à Château-d’Oex et président de la FEV, a ensuite évoqué sa foi qui l’a tenu attaché à son ministère, symbolisé par le vélo ; « une foi qui croit que Jésus peut transformer des vies. »

Belle palette d’activités

Cette première journée de rencontre entre aumôniers évangéliques romands a mis en lumière une belle palette d’activités différentes et des partages riches entre des professionnels actifs dans des structures médicales, dans des prisons, mais aussi en entreprise ou dans le milieu sportif. L’exercice 2019 devrait, sans surprise et à la demande de tous, se répéter l’année prochaine.

Gabrielle Desarzens

Une version radio sur Hautes Fréquences (RTS La Première) intituée "Quand l'aumônier fiche le camp"

1 En lien avec le CHUV, une nouvelle formation universitaire propose à Lausanne une spécialisation en accompagnement spirituel avec un CAS à la clé (Certificate of Advanced Studies).

Publicité
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

    jeudi 02 septembre 2021

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

LAFREE.INFO

  • Des aumôniers juifs et musulmans à l’Armée suisse

    Jeu 12 mai 2022

    Les premiers aumônier juifs et musulmans sont intégrés à l’armée suisse dès ce vendredi 13 mai, après une formation de trois semaines. Ils pourraient entrer en fonction cet été déjà.

  • Les motards chrétiens neuchâtelois vous convient sans chichi

    Mar 10 mai 2022

    Samedi 21 mai à Colombier, les motards chrétiens neuchâtelois organisent une « fiesta ». « Pour montrer que nous ne sommes pas tous des grenouilles de bénitier », lance Alexandre Romanens, un des membres de l’association Roc n’road. Explications.

  • Prier avec des Ukrainiens en exil

    Mer 04 mai 2022

    Amener des bouteilles d’eau, aider à porter des sacs lourds… et prier avec les Ukrainiens rencontrés sur les routes de l’exil : c’est l’évangélisation par l’action et la parole qu’a vécu Valérie Jecker, 29 ans, membre du Gospel Center à Lausanne. Témoignage.

  • Découvrez « Un MOI pour aimer la Bible »

    Ven 29 avril 2022

    Durant le mois de mai 2022, l’Eglise évangélique de Châble-Croix (FREE), à Aigle, propose une série de méditations à découvrir sur internet : « Un MOI pour aimer la Bible ». Le parcours peut être suivi individuellement, en groupe de maison ou en Eglise...

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !