Premier CD solo pour Eliane-Lilou !

mardi 21 août 2018

« Du nerf » est le titre phare du premier album d’Eliane Auderset. Une invitation à se mettre en route, « à se battre pour découvrir les trésors de la vie ». Rencontre.

Une fleur en tissu dans les cheveux, les ongles des pieds peints en rouge et noir, piercing sous la lèvre inférieure : Eliane Auderset – alias Lilou – vient de sortir son premier CD solo : « Du nerf ». Sur la jaquette de couverture, un bonhomme stylisé monte sur une ligne oblique. « Il chemine, et moi je l’encourage », commente l’auteure-compositrice-interprète des 13 titres. Celle qui chante dans le groupe rock Saahsal depuis 25 ans dit, par ce disque, avoir voulu s’adresser aux personnes qui n’ont pas l’estime d’elle-même. « Car j’en ai fait partie longtemps et j’ai toujours des séquelles », dit-elle simplement.

« Chacun a de la valeur »

Le rendez-vous s’est fait au bord du lac de Neuchâtel, avec un sandwich tiré du sac. Mère de 4 enfants, Lilou, 46 ans, évoque brièvement son enfance. « Je n’ai pas reçu d’encouragement à l’époque, ni de l’école, ni de la famille. Je me suis soignée en faisant des choix. J’avais l’étiquette de ‘laissée pour compte’ ? J’ai choisi de faire comme si j’étais d’un coup très à l’aise au milieu des autres et ceux-ci ont changé de regard sur moi du tout au tout ! Puis ces dernières années, Dieu m’a aidée à m’occuper des choses très pesantes en moi. Car je reste une personne qui croit que ce qu’elle fait est moins bien que ce que font les autres et j’ai toujours de la peine à prendre ma place. » Du coup, trois messages clairs sont chevillés à ses chants : « Qu’il faut garder courage, que Dieu reste le seul refuge, et que chacun a de la valeur », énumère-t-elle, les yeux fixés sur l’eau du lac. « Comprenez, je l’ai expérimenté : on peut être réparé et devenir plus beau qu’avant ! » Une conviction qui jaillit dans son album : « Allez du nerf ! Je n’aime pas quand tu t’endors ! Sais-tu que ces sales hivers te rendront juste plus fort ? »

Un outil d’encouragement

Ce CD, Lilou s’est beaucoup réjouie de le faire. « J’espère vraiment qu’il sera un outil d’encouragement pour celles et ceux qui l’entendront. » Elle dit encore avoir toujours senti qu’elle avait des choses à dire et qu’elle a juste attendu que celles-ci mûrissent. « Il faut maintenant que je vive d’autres choses avant de refaire un CD », glisse-t-elle, malicieuse. Sur les doigts de sa main droite, le tatouage P S 1 3, en référence au psaume 13 dans lequel David demande à Dieu jusqu’à quand il aura du chagrin dans son cœur. « Cela résume ce que j’ai longtemps vécu, ressenti : que Dieu dormait en ce qui me concerne, indique-t-elle. Le déclic a été de comprendre que je n’avais pas besoin d’être quelqu'un d’assez spirituel et sans aucun défaut ou problème majeur, autrement dit,  une bonne  chrétienne  sous tout rapport pour pouvoir m’approcher de Lui. » L’heure tourne et elle a rendez-vous dans un EMS où elle fait chanter les personnes âgées. A noter qu’elle est au bénéfice d’un diplôme de chant et qu’elle enseigne la discipline dans plusieurs écoles. Certains de ses élèves font d’ailleurs les chœurs dans quelques-uns des titres de son album. C’est dire que l’aventure est aussi le fruit de beaux partages.

Gabrielle Desarzens

« Du nerf », de Lilou, un CD à acquérir dans les librairies chrétiennes de la Chaux-de-Fonds et du Locle ou sur le site d’Alain Auderset 

  • Encadré 1:

    Ce que je crois : Que Dieu donne à chacun un rêve ou un sens à donner à sa vie qui est bien précis et qui lui correspond.

    Ce que je ne crois plus : Je ne crois plus que l'on doive faire quelque chose pour mériter l'amour de Dieu ou s'approcher de lui. Je ne crois plus qu'on doit être parfait pour commencer à le servir.

    Ce que je ne crois pas : Je ne crois pas qu’une seule église détient la vérité au détriment de toutes les autres.

Publicité
  • Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Tatiana vit dans un foyer depuis plusieurs années. Elle ne peut rentrer le week-end chez ses parents, décédés il y a cinq ans. « C’est compliqué », dit-elle pour évoquer son quotidien avec la pandémie. Pour Roselyne Righetti, pasteure de rue à Lausanne qui la suit depuis sa naissance, ces jeunes doivent apprendre à ne pas perdre l’espérance. Cette rencontre croisée a donné lieu à une émission diffusée dimanche 30 mai dans Hautes Fréquences sur La Première.

    lundi 31 mai 2021
  • Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Se retrouver entre hommes, bière à la main, pour parler de ses émotions, voire de ses fragilités : des soirées ou des virées entre hommes font de plus en plus parler d’elles. Pourquoi ? Qu’est-ce qui s’y dit et s’y partage ? Alexandre Oehen, président du Conseil associatif de l’église apostolique CityLife Riviera à Vevey, organise des « soirées feu » depuis 2018 : « Parce que l’homme a tendance à mettre le couvercle sur ses émotions. Or il est précieux qu’il puisse ouvrir son cœur et pleurer comme n’importe quel être humain », a-t-il dit dimanche 18 avril dans l’émission Hautes Fréquences.

    mardi 20 avril 2021
  • Voyager ? Oui, mais autrement

    Voyager ? Oui, mais autrement

    Avec la pandémie, les gens du voyage se retrouvent bloqués dans leurs quartiers d’hiver. Grâce aux beaux jours qui reviennent, ils se déplacent en Suisse et espèrent franchir les frontières sous peu. Pour l’heure, leurs itinérances se font, du moins pour certains d’entre eux, en musique. Rencontre.

    lundi 15 mars 2021
  • Samuel Peterschmitt : « Mes temps de prière sont devenus merveilleux. »

    Samuel Peterschmitt : « Mes temps de prière sont devenus merveilleux. »

    Il y a un an, l’église alsacienne La Porte Ouverte de Mulhouse était accusée d’avoir répandu le coronavirus dans toute la France. Après avoir perdu plusieurs proches et été hospitalisé lui-même, le pasteur Samuel Peterschmitt témoigne aujourd’hui avoir développé son souci de l’autre. Et son envie de communiquer combien vivre sa foi en Christ au quotidien procure de la joie !

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !