Claude Heiniger : « Un pilote en mission »

mercredi 27 février 2013

Il a souhaité laisser une trace ! Son autobiographie posthume vient de paraître. L’occasion de découvrir la trajectoire de vie de Claude Heiniger, théologien, pilote missionnaire, puis formateur aux métiers de l’aviation.

Il est né au Laos en 1954. Il est décédé d’un cancer le 5 juin 2011, à 57 ans. Dans Un pilote en mission, Claude Heiniger retrace son histoire de vie, d’enfant de missionnaires de la FREE en Asie du Sud-Est à co-fondateur en Suisse romande de la société Air-Espace, spécialisée dans la formation des métiers de l’aviation.
Le parcours impressionne par la richesse du vécu et par l’énergie que déploie une vie qui se croque à pleines dents. Cette tranche de vie est sous-tendue par une vocation. Un appel qui retentit dès l’âge de 8 ans dans un « haut-lieu » du travail missionnaire au Laos, comme Claude Heiniger le dit lui-même. « Mon père m’a amené à la découverte de la foi, à une foi toute simple, en relation avec ce Jésus d’origine juive m’amenant à vivre à sa suite et à son service. Cette étape de découverte concrète et personnelle, ajoute-t-il, aura le mérite de me mettre en route. »

Après les études de théologie, l’aviation
Une route qui se précise à travers des études à la Faculté autonome de théologie protestante de Genève. Claude terminera son pensum universitaire par un mémoire sur la traduction de la Bible et la mission dans l’histoire, tout un programme pour une existence qui se dessine au service d’autrui.
Il a 23 ans ; il est marié à Christiane et le jeune couple décide de s’engager non pas comme traducteurs de la Bible en faveur de peuples minoritaires, mais dans l’aviation missionnaire. C’est le départ pour les Etats-Unis en novembre 1977, puis le début en juin de l’année suivante d’une « période de formation de pilote-mécanicien, comme il le précise lui-même, en route vers ce pour quoi je suis né ! »
Une fois glanés les diplômes de pilote privé, de pilote professionnel, de pilote de ligne, de mécanicien d’aéronef et d’instructeur – et j’en passe ! – Claude entre dans le concret d’un engagement. Avec Christiane et leurs deux enfants, ils partent fin 1983 pour Yaoundé au Cameroun, au service de la Société internationale de linguistique. Et Claude Heiniger de décrire par le menu la vie de pilote de brousse, dans un contexte culturel, social, économique et technologique à des années lumières de la réalité helvétique. Avec notamment des incidents de vol qui lui font dire : « Je ne suis jamais seul dans mon cockpit et… dans les faits, je n’ai pas un copilote mais… un ‘Commandant de bord’. Il n’est autre que ce Dieu avec qui je fais équipe et avec qui je peux constamment partager les aspects concrets de ma profession d’aviateur… »

De praticien à formateur
En 1991, après 8 ans sur place, la famille Heiniger quitte le Cameroun pour les Etats-Unis. L’occasion pour Claude d’apprendre à former de nouveaux pilotes au centre de la Moody Aviation dans le Tennessee, le lieu même où il a acquis ses compétences de pilote-mécanicien. Pendant deux ans, il va développer ses aptitudes pédagogiques et réaliser des manuels pour jeunes pilotes.
En été 1993, c’est le retour en Suisse pour permettre aux deux adolescents de la famille de reprendre leur cursus scolaire dans le système helvétique. Claude débute une activité professionnelle dans l’informatique, à des lieues de ce qui constitue le cœur de son existence et de son appel. « Dois-je vraiment ‘geler’ ma vocation ? Tourner la page ? Accepter pour un temps de ne plus être au centre de ce qui me motive, la traduction de la Bible pour les minorités et le pilotage de brousse, de même que l’instruction en aéronautique ? » s’interroge-t-il. Il va passer 7 ans au sein de cette société d’informatique, tout en reprenant pied dans le monde de l’aviation en Suisse romande, en réactualisant notamment sa licence de pilote professionnel.
Au passage de l’an 2000, il se retrouve au chômage. En janvier, il met un pied dans la formation des métiers de l’aviation, et progressivement, au fil des années, il va en faire le cœur de son activité professionnelle en fondant en 2003, avec deux autres pilotes chevronnés, l’école Air-Espace qui existe toujours aujourd’hui.

« Avaries à bord »
En 2008 – il a 54 ans – c’est l’arrêt brusque. Dans un contexte professionnel très chargé, la maladie le rappelle aux conditions de toute existence humaine. La lutte contre un cancer du colon se fait intense. Dans des pages émouvantes, Claude Heiniger parle d’« avaries à bord », de « situation d’urgence » et de traitements qui devraient permettre à son « moteur » de reprendre du service. Après une rémission, la fin de l’été 2010 annonce le retour de la maladie. Lucide, il relève : « La vision qui m’accompagne dans ces moments de fin de vie est la suivante : celle d’un pilote en difficulté avec sa machine, à la recherche d’un site pour se poser avec la nécessité de gérer un vol plané pour atteindre ce terrain d’urgence. » Et à ce pilote en mission de conclure son livre : « Voilà sous vos yeux mon histoire, celle de la vie d’un pilote vécue à la lumière d’un Dieu bon et extraordinaire, devenu mon Ami. »
Serge Carrel

Claude Heiniger, Un pilote en mission. Du rêve de l’enfant à la vocation de l’adulte, (Coordination de l'établissement final du texte, notes et postface de Philippe Chanson), Paris, Karthala, 2013, 248 p. Prix : 30.- + frais de port. Pour toute commande : roger.heiniger (at) sunrise.ch.

Publicité
  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

    mardi 21 décembre 2021
  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Noël, ou sortir de nos jugements

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

    mercredi 15 décembre 2021
  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

    lundi 01 novembre 2021
  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

    jeudi 02 septembre 2021

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !