"Plus on passe du temps à deux, mieux on se connaît, et mieux on se connaît, plus on se comprend !"

Complicité de couple
Complicité de couple (Deposite photos) icon-info
vendredi 02 février 2024

La Saint-Valentin approche. Mais pour prendre du temps en tête-à-tête avec son conjoint, inutile d’attendre le 14 février. Une relation de couple, ça se soigne toute l’année et les enfants en bénéficient aussi. Entretien avec Joël Hächler, responsable du secteur « Family Life » de Campus pour Christ.

La Saint-Valentin est considérée comme une fête commerciale. Il est toutefois possible de lui donner un autre sens... Lequel ?

Toutes les raisons sont bonnes pour partager des moments en couple ! Plus on passe du temps à deux, mieux on se connaît, et mieux on se connaît, plus on se comprend ! J’ajouterais que partager des activités variées donne l’occasion de découvrir différentes facettes de son conjoint. Par exemple, aller faire du karting en couple apportera autre chose que d’aller au restaurant.

En quoi se retrouver en tête-à-tête apporte du positif à la vie de toute la famille ?

Le couple est le fondement de la famille. Il y a une relation de cause à effet : plus les parents s’entendent bien, plus la vie familiale en bénéficie et les enfants se sentent en sécurité. Si je synthétise un livre que j’ai lu sur le sujet, il en ressort que chaque étape de la croissance d’un enfant se déroule mieux lorsque la relation parentale est saine. Prenons l’exemple de la première étape : si la mère fait confiance à son mari et l’encourage, le père aura envie de s’occuper de son nouveau-né. Le père aidera à son tour la mère et l’enfant à « défusionner » de manière saine.

Beaucoup de parents courent entre leur travail, l'école et les activités des enfants, les tâches ménagères et administratives, faire du sport pour leur santé etc... Comment dégager du temps pour son couple ?

Il est possible de faire ensemble les tâches ménagères ou encore de l’exercice physique. Le plus important, c’est de définir ses priorités : quel est mon objectif à long terme? Est-ce de réussir ma vie conjugale et de rester toute ma vie avec mon conjoint ? Ou est-ce de faire une carrière ? Si c’est de fonder une famille, il s’agit d’être intentionnel pour passer du temps avec sa moitié. Il ne faut pas croire que cela va se faire tout seul. Si au contraire, la carrière est notre priorité, c’est probablement trop tôt pour construire un couple.

Campus pour Christ a lancé Family Life pour promouvoir « la culture du soin » dans le couple et la famille. Pouvez-vous préciser ?

Notre vision est la suivante : prendre soin de son couple et de sa famille doit devenir intentionnel, et même intuitif. Cela constitue une hygiène de vie, au même titre que se brosser les dents. Le piège, dans la vie conjugale, c’est de considérer la relation à l’autre comme un acquis, alors qu’elle est en constante évolution. L’être humain n’est pas un objet qu’on possède. La vie peut nous amener à évoluer, mari et femme, différemment, d’où l’importance de s’ajuster. Lorsque l’environnement familial change, la dynamique familiale change aussi, comme lors d’un déménagement.

Quels outils proposez-vous ?

Différentes formations. Pour les fiancés, le cours s’intitule « Parcours Duo ». Chaque couple participant a le privilège d’être accompagné par un couple référent. Les futurs mariés sont aussi amenés à remplir un questionnaire approfondi. Les réponses sont analysées et constituent une base de discussion. Nous avons aussi un Parcours pour les couples vivant ensemble depuis un an, ainsi que deux Parcours pour les Parents (un destiné aux parents d’enfants de 0-10 ans et l’autre de 11-18 ans). Et pour les personnes qui ont traversé un divorce, nous proposons le cours « Revivre ». Ces cours sont fondés sur des valeurs chrétiennes, mais s’adressent à tout un chacun. En 2024, nous planifions également deux week-ends pour couples où les enfants sont les bienvenus.

A titre personnel, pourquoi la thématique du couple et de la famille vous tient à coeur ?

Parce qu’un couple solide créé une famille solide, et que des familles solides constituent à leur tour une société solide. Quand nous étions jeunes mariés, avec mon épouse, nous avons suivi le Parcours « Elle et Lui » qui est devenu, aujourd’hui, le Parcours Couple. Nous avons mis en pratique une des règles élémentaires de ce cours : passer du temps en couple, une fois par semaine au minimum. Cela a favorisé notre complicité et nous a permis de discuter de nos problèmes de manière sereine.

 

Retrouvez tous les cours et outils sur ce lien :

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !