Vaud : les célébrations de l’EERV pour couples partenariés, un tournant !

vendredi 15 novembre 2013 icon-comments 3

Le rite pour couples partenariés adopté par les réformés vaudois suscite des réactions. En voici une.

La famille protestante est en deuil ! L'aîné de la famille « fait des siennes ». Il emprunte des chemins indignes de l'ethos familial protestant. Pour tout dire, il s'égare dans des chemins de traverse, qui n'ont rien à voir avec la vision « classique » du couple et de la famille.
L'Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) pratiquera dès 2014 des célébrations pour couples partenariés (1). Après de vifs débats entre des autorités ecclésiales, plutôt libérales dans leurs convictions théologiques, et une partie de la base de sensibilité évangélique, la décision est tombée le 9 novembre à une majorité impressionnante : il y aura bel et bien des rites pour couples partenariés, même si ce ne sont pas des célébrations de mariage, nous rassure Suzette Sandoz, membre du synode (2).
En silence (3). Dans la prière. Nous avions espéré que notre grand frère ne se lancerait pas dans cette pratique. En rupture avec le donné biblique. En négation de tout ce que la tradition chrétienne a développé de plus extraordinaire sur la vie de couple. En contradiction avec ce que 95% des Eglises chrétiennes professent de par le monde...
Voilà, c'est fait ! Alors, quelles conséquences pour les évangéliques de ce coin de pays ?

Un soutien des amis évangéliques au sein de l'EERV
Tout d'abord un soutien pour les amis réformés de sensibilité évangélique qui ont plaidé contre ce rite et qui, aujourd'hui, sont profondément déçus de leur Eglise. Un encouragement aussi à continuer la lutte, parce que « les autorités ecclésiales changent, mais la Parole de Dieu demeure » !
Les bras ouverts également ! Parce que dans ce pays, il y a une autre manière de vivre l'Eglise de Jésus-Christ. Depuis la Réforme du XVIe siècle, depuis le Réveil du début du XIXe, des chrétiens protestants vivent leur foi loin de la légitimité que confère l'Etat, et fiers d'incarner l'idéal précurseur d'une Eglise indépendante de l'Etat, à cent lieues de « sacraliser » après coup certaines orientations de vie avalisées par la société.

Vive l'égalité entre Eglises !
Par ailleurs, cette décision du Synode de l'EERV devrait marquer pour nombre de membres des Eglises évangéliques une rupture dans leur perception du grand frère réformé. Très respectueux de son rôle de « ciment chrétien » de la société, ils ont tenu en veilleuse ce qui fait partie de leur ADN : la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Face à une Eglise qui « sacralise » l'immoralité (Ro 1,27), le statu quo dans les relations Eglises-Etat en Pays de Vaud est-il encore concevable ?
Le modèle d'avenir est celui de la séparation. Celui d'une laïcité ouverte. Celui de la mise sur pied d'une véritable égalité de toutes les Eglises. Privé de la « perfusion étatique », notre grand frère sera alors certainement plus modeste dans ses projets. Il devrait aussi être plus enclin à écouter une partie importante de sa base, qui plaide et vit un christianisme attaché à la réalité du couple hétérosexuel monogame, comme projet privilégié et unique de Dieu pour la vie à deux.
Toute Eglise est libre d'adopter les règlements qu'elle souhaite, mais qu'elle ne demande pas alors à l'ensemble de la population vaudoise de soutenir sa pratique. Qu'elle sollicite ses propres membres pour son soutien !
Serge Carrel
Journaliste et formateur d'adultes (FREE)

Notes
1 Isabelle Biolley, « Les protestants célébreront des unions homos dès janvier 2014 », 24heures.ch.
2 Suzette Sandoz, « Le mariage est l'union d'un homme et d'une femme (pour l'EERV) », LesObservateurs.ch.
3 Hormis à cette occasion : Serge Carrel, « La bénédiction pour 'couples homo' mise en place par l'EERV suscite nombre de questions », lafree.ch.

3 réactions

  • Alain Normand vendredi, 15 novembre 2013 17:53

    Il fut un temps où être protestant réformé signifiait s'engager dans des réformes inspirées de la Sola Scriptura, en résistance aux idéologies du siècle, religieuses ou pas. Certains en ont payé le prix fort. Les temps ont changé.
    A l'instar des Calvin, Farel, et plus tard, Vinet, il est urgent, en Suisse romande en général et dans le canton de Vaud en particulier, que de nouveaux réformateurs se manifestent aujourd'hui avec foi et courage, et protègent leur église de l'apostasie et de la dérive éthique. Maintenant que la rupture est imposée par l'EERV, il est temps de vivre pleinement l'ouverture avec tous les chrétiens de conviction réellement évangélique, selon la révélation biblique, et de fonder de nouvelles églises vraiment réformées. Avant que le monde même ne rejette une église à qui on a fait perdre la saveur du sel, dont parlait Jésus. Le temps presse.

  • Serge Carrel jeudi, 21 novembre 2013 05:40

    Merci Alain pour cette réaction!

  • Roger Bachmann jeudi, 28 novembre 2013 11:57

    A noter que la négociation des conventions de subventionnement pour la période 2015-2019 sont déjà en cours avec l'Etat, concernant l' EERV, l'Église catholique et la communauté israélite ( message du Conseil synodal du 8 nov. 2013.

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

23 septembre

  • «Définitivement acquitté!» avec Norbert Valley (Ciel! Mon info)
  • «Guérir de son passé» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

30 septembre

  • «D'un jardin à l'Autre» avec Frédéric Baudin (Ciel! Mon info)
  • «Encouragez vos frères qui se sentent seuls» avec Camille Kursner (SPPA)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Coronavirus: mesures renforcées sur Vaud

    Ven 18 septembre 2020

    La situation sanitaire dans le Canton de Vaud se péjorant, le Conseil d’Etat a détaillé, lors de sa conférence de presse de mercredi 16 septembre, la nouvelle directive Covid qui est entrée en vigueur ce jeudi 17 septembre. Le port du masque est désoramis obligatoire dès 12 ans dans les lieux de culte, tout comme l'occupation d'une chaise sur deux comme mesure de distanciation.

  • (Pour une) bonne rentrée!

    Ven 21 août 2020

    D’ici lundi prochain, la rentrée aura eu lieu dans tous les cantons romands. Ces derniers annoncent les uns après les autres les mesures qui seront appliquées dans les écoles pour éviter une deuxième vague de Covid-19. Et dans les Eglises, à quoi ressemble cette rentrée ? Eh bien, c’est compliqué !

  • Révisée, la Charte du moniteur aborde les questions liées aux abus

    Jeu 04 juin 2020

    La « Charte du moniteur, concernant la protection de l'enfance dans l'Eglise » vient d’être révisée. Elle inclut désormais des directives plus précises concernant les questions d’abus sexuels et le rôle de modèle des monitrices et des moniteurs.

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !