Jura bernois : une équipe en vue d'une nouvelle dynamique

lundi 07 décembre 2015

Les Eglises FREE de Tramelan, Tavannes et Reconvilier s'engagent dans une collaboration renforcée. Grâce à des responsables qui travaillent en équipe et selon leurs dons respectifs, elles comptent développer une nouvelle dynamique.

Le 29 novembre, l’Eglise évangélique du Figuier (FREE) à Tramelan et l’Eglise évangélique libre de Reconvilier (FREE) ont expérimenté leur premier culte « multisites ». Une équipe a préparé un culte qu'elle a animé à 9h30 à Tramelan, puis à 17h à Reconvilier.

Le thème du culte était « la nullité » – où plutôt le fait que, avec Dieu, nous ne sommes pas nuls. A la suite du temps de louange, un jeune a été mis au défi de construire une voûte avec des briques de polystyrène expansé (Sagex). L'opération, impossible sans aide, montrait l'importance de la collaboration et de l'aide de l’architecte. Elle a servi à illustrer l'appel de Moïse (Exode 3) qui, devant le buisson ardent, demande : « Qui suis-je, moi ? » Celui-ci apprend qu'il est fort parce qu'il n'est pas seul. Dieu lui promet : « Je serai avec toi ».

Les Eglises de Tramelan et de Reconvilier sont situées à 12 kilomètres l'une de l'autre. A mi-chemin entre les deux se trouve l’Eglise évangélique de Tavannes (FREE). Ces trois communautés ont décidé de mettre à profit leur proximité géographique pour développer une collaboration renforcée.

Créer une nouvelle dynamique

« Si nous unissons nos forces, ce n'est pas tant pour rationaliser que pour créer une nouvelle dynamique, explique Claude Bordigoni, pasteur dans l’Eglise évangélique libre de Reconvilier. Nous désirons ainsi développer un service selon les dons de chacun. » Les deux pasteurs et les deux couples pastoraux des trois communautés se rencontrent environ une fois par semaine. Ils apprennent à travailler en équipe, selon les dons de chacun. Quant aux conseils d'anciens, ils se sont rencontrés trois fois cette année. Convaincus de la pertinence d'un tel rapprochement, ils désirent collaborer sans fusionner, tout en respectant les particularités, les dons et les appels de chaque communauté.

Les trois Eglises ne partent pas de rien. Depuis plusieurs années, elles expérimentent les avantages d'une collaboration dans l'organisation du catéchisme. Elles désirent donc élargir leur travail en commun et organiser une soirée de Saint-Sylvestre, des cultes « multisites » ou centralisés, des baptêmes, un week-end en 2016, etc. « Une telle collaboration nous contraint à un peu plus de coordination, reconnaît Claude Bordigoni. Mais, grâce à elle, nous sommes plus à l'aise dans l'organisation des temps forts qui marquent la vie de nos communautés ».

L'expérience ne laisse pas indifférent : des Eglises voisines ont manifesté leur intérêt pour ce modèle. Quant aux chrétiens des trois communautés, ils réagissent positivement, notamment à l'issue de ce premier culte « multisites ».

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Le fabuleux voyage de David Richir

    Mer 20 octobre 2021

    Il en revient avec des paillettes plein les yeux. David Richir, professeur à la HET-PRO en Nouveau Testament, a participé au premier Forum chrétien romand, qui s’est tenu du 11 au 13 octobre à Leysin. « J’ai fait comme un voyage interculturel au niveau spirituel », indique-t-il mercredi 20 octobre à Morges. Non sans ajouter avoir été profondément enrichi par les pratiques œcuméniques partagées.

  • Les vécus familial et communautaire se complètent

    Jeu 23 septembre 2021

    Alors que les enfants ont repris le chemin de l’école, les familles chrétiennes n’ont pas toutes repris le chemin de l’église. Est-ce problématique ?

  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    Jeu 02 septembre 2021

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

  • La 11è plaie d’Egypte ! » (7/9)

    Dim 08 août 2021

    Comment les croyants ont-ils vécu et vivent-ils encore la pandémie ? Samuel Peterschmitt, pasteur évangélique en Alsace, évoque les lépreux du Lévitique… précisant avoir développé une empathie envers les rejetés.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !