Les Eglises protestantes d’Ukraine sous pression

vendredi 04 mars 2022

Yarsolav Pyzh, le président du Séminaire théologique baptiste ukrainien, a expliqué que les Eglises protestantes d’Ukraine se préparent à une probable persécution de la part de l’occupant russe, en cas d’invasion.

En janvier dernier, Yarsolav Pyzh, le président du Séminaire théologique baptiste ukrainien, déclarait au magazine Christianity Today : « Si la Russie envahit, elle envahira la partie orientale, la partie nord et un peu au sud. […] Les Eglises se sont déjà concertées. Celles qui se trouvent dans la partie occidentale de l'Ukraine ont dit à nos sœurs et frères d'autres parties de l'Ukraine : ‘Si quelque chose se passe, nous ouvrirons nos maisons et nos Eglises pour vous’ ».

Et Yarsolav Pyzh ajoutait, à propos d’une possible persécution des chrétiens ukrainiens : « Vous devez comprendre qu'historiquement, nous avons déjà vécu cette expérience sous l'Union soviétique. […] Je pense que nous allons nous réorganiser et faire ce que nous avons toujours fait, c'est-à-dire proclamer l'Evangile ».

Interrogé à ce sujet, Philippe Fonjallaz, le directeur de Portes ouvertes pour la Suisse, réagit avec prudence : « La Russie n’est pas l’Union soviétique ; et un retour à la situation qui prévalait à l’époque de l’URSS est hautement improbable ».

Des signaux inquiétants

Cependant, l’évolution depuis 2014 de la situation au Donbass, une région de l’est de l’Ukraine partiellement contrôlée par la Russie, présente des signaux d’alarmes pour les Eglises non Orthodoxes. « Elles ont subi des pression visant à les obliger à s’enregistrer, explique Philippe Fonjallaz. Ensuite, beaucoup n’ont pas reçu les autorisations demandées. Et celles qui se sont réunies malgré tout ont subi des attaques : descentes de police, fermetures, pasteurs amendés, littérature chrétienne interdite. » La situation dans le Donbass laisse présager de ce qui pourrait advenir dans les régions d’Ukraine occupées par la Russie.

A l’époque de l’Union soviétique, toutes les Eglises était persécutées par l’état. Actuellement, en Russie, les Eglises orthodoxes sont épargnées, mais les autres souffrent. Les Eglises orthodoxes, relativement politisées et nationalistes, entretiennent des liens forts avec les pouvoirs politiques en place. Par contre, les Eglises protestantes sont généralement perçues comme une concurrence importée de l’Occident, dangereuse pour la culture russe. Si la Russie occupe l’Ukraine, c’est ce modèle de persécutions qui risque de se développer.

Un futur imprévisible

« L’évolution de la situation en Ukraine montre que les choses peuvent évoluer très rapidement, relève Philippe Fonjallaz. Rien n’est établi de façon sûre et certaine. Et le respect de la liberté religieuse, qui est un droit fondamental, est un bon indicateur du respect des droits de l’homme dans un pays. »

Selon le directeur de Portes ouvertes, l’évolution de la situation des Eglises en Ukraine est imprévisible à l’heure actuelle : « La meilleure chose à faire actuellement, c’est de prier pour la paix dans cette région et de soutenir les organisation d’entraide qui s’engagent dans le pays. Les chrétiens sont appelés à promouvoir la paix et à soutenir les personnes qui souffrent dans ce conflit ». Quant à l’organisation Portes ouvertes, elle travaille en priorité dans quelque septante pays les chrétiens sont les plus persécutés. Ce n’est pas – ou pas encore – le cas en Ukraine.

 

Deux article publiés sur le site internet de Portes ouvertes :

« Crimée : chrétiens protestants punis par la loi russe sur la religion »

« Ukraine : les chrétiens protestants bientôt dans la clandestinité ? »

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !