Jean-Luc Trachsel publie son premier livre : « Dans les coulisses d’un miracle »

lundi 09 mai 2016

C’est un homme de réseaux qui tissent des liens avec des personnalités issues de toutes sortes d’Eglises pour annoncer l’Evangile à nos contemporains. Jean-Luc Trachsel, membre de l’équipe de ministères de l’Eglise évangélique d’Oron-la-Ville, vient de publier son autobiographie. Un livre facile à lire qui donne de l’épaisseur à un évangéliste qui n’a de cesse de lancer de nouveaux projets pour que « l’Europe soit sauvée ».

Il a présidé avec enthousiasme et brio la conférence « Présence » qui s’est tenue du 5 au 7 mai à la patinoire de Malley à Lausanne. A cette occasion, Jean-Luc Trachsel, le directeur de l’Association internationale des ministères de guérison (AIMG), a publié un livre autobiographique qui révèle la face cachée de l’homme public, figure de proue des évangélistes de grandes rencontres en Suisse romande et sur la plan international.

Dans les coulisses d’un miracle révèle un parcours de vie qui court de l’enfance à Delémont dans le Jura, à l’installation de sa famille dans le canton de Fribourg et au lancement d’une entreprise de cosmétiques dans la Veveyse fribourgeoise.

jean-luc-trachsel2

Une quête spirituelle nourrie dans le pentecôtisme

Jean-Luc Trachsel y parle de sa conversion à l’âge de 5 ans, dans une famille évangélique, marquée par la spiritualité pentecôtiste et charismatique, avec un père formé à l’Ecole biblique pentecôtiste Elim en Angleterre et engagé dans les « Hommes d’affaires du plein Evangile ». Avec aussi la fréquentation par la lecture ou l’écoute de prédications de plusieurs personnalités phares du milieu pentecôtiste comme Demos Shakarian, le fondateur des Hommes d’affaires, l’Allemand Reinhard Bonnke, l’évangéliste des foules, le pasteur Thomas Roberts et le Cardinal Léon-Joseph Suenens, tous deux du renouveau charismatique des années 70-80.

Il y dévoile aussi son engagement dans la prière à côté de ses activités professionnelles d’employé de banque, ainsi que le développement de son charisme pour des paroles de connaissance. « Le feu qui m’habitait s’exprimait avec mon audace de jeune homme, relève-t-il, et j’étais un peu extrémiste. Je ne suis pas sûr que cela a porté beaucoup de fruits, mais je n’ai aucun regret, car j’ai agi avec un cœur entier. J’étais en formation. Je donnais tout… » (p. 41).

La victoire sur la peur

L’évangéliste Jean-Luc Trachsel raconte ensuite sa victoire sur « son géant », comme il l’appelle : la peur. La peur du noir, la peur de la prise de parole en public, la peur de la prise de risque et des défis. Une victoire qui s’affirme au travers d’un face à face avec Dieu et par la confiance dans ce que le Seigneur lui demande de faire.

Au fil des pages, on assiste à la fois à l’éclosion d’un ministère d’évangéliste et au développement d’un don de guérison : en Ukraine, lors de son voyage de noces, en Albanie, au Centrafrique, en Bulgarie, au Pakistan… Jean-Luc Trachsel parle aussi de son départ de l’Eglise de son père et de son rattachement en 2000 à l’Eglise évangélique d’Oron-la-Ville (FREE). Un an plus tard, il lance l’Association internationale des ministères de guérison. La première conférence de cette association a lieu en 2003. A cette occasion, il reçoit la visite de deux « dignitaires » de l’Eglise catholique qui lui demandent – en s’agenouillant devant lui ! – de prier pour une effusion de l’Esprit sur eux et pour le réveil de leur Eglise. Jean-Luc Trachsel qui est marqué par les brimades dont il a été victime comme enfant évangélique dans un contexte social majoritairement catholique, s’exécute tout de même. « J’ai imposé les mains aux deux prélats et j’ai prié comme je l’aurais fait pour ma propre Eglise, demandant que l’Esprit de Dieu se déploie puissamment dans l’Eglise qu’ils représentaient et que cette dernière en soit revivifiée » (p. 87). Depuis, de nombreuses portes se sont ouvertes dans les différents milieux chrétiens. « Mon avantage est ma vocation d’annoncer l’Evangile et non de mener des débats de fond », admet-il (p. 88).

Deux ans arrêté pour cause de burn out !

En 2010, Jean-Luc Trachsel, alors que tout semble bien aller tant du côté de l’entreprise de cosmétiques qu’il a fondée avec son épouse que du côté de son ministère d’évangéliste, connaît « La vallée de l’ombre et de la mort » : un burn out qui l’arrête pendant près de deux ans. « Le Seigneur a été fidèle… souligne-t-il, et m’a donné de porter du fruit alors que j’ai emmené mon carrosse bien au-delà de ses capacités d’usine, consumé que j’étais par ce feu de l’Evangile qui m’avait permis à de si nombreuses reprises de dépasser toute limite humaine… » (p. 130). Il s’en remet. Et développe une compassion encore plus profonde pour les souffrants.

Le dernier chapitre « Dans le secret de ma chambre » développe ce qui constitue le ressort intérieur de l’engagement de Jean-Luc Trachsel : son face-à-face quotidien avec Dieu, à la fois dans l’écoute de ce qu’il a à nous dire directement par son Esprit et dans ce qu’il met en avant au travers de sa Parole, la Bible. « La vie spirituelle est fondée sur une relation d’amour, explique-t-il. La discipline n’est jamais créatrice de ce cœur à cœur. Par contre, elle est nécessaire pour le soutenir » (p. 136).

Dans les coulisses d’un miracle retrace donc le parcours d’une « personne ordinaire au travers de laquelle Dieu fait des choses extraordinaires, parce qu’elle s’est mise à sa disposition » (p. 143). L’occasion de découvrir l’arrière-plan d’un évangéliste qui secoue les Eglises d’aujourd’hui en leur rappelant qu’elles doivent s’engager pour que « l’Europe soit sauvée » !

Serge Carrel

Jean-Luc Trachsel (avec la collaboration de Joël Reymond), Dans les coulisses d’un miracle, Lyon, Première Partie, 2016, 160 p. Prix 20.-

Serge Carrel

Serge Carrel est au bénéfice d’une formation double: théologique et journalistique. Après dix ans de pastorat en France et en Suisse romande, il a travaillé huit ans comme journaliste aux émissions religieuses de la RTS. Aujourd’hui formateur d’adultes et journaliste en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), il essaie de tirer le meilleur parti de ce double ancrage. Que ce soit dans le cadre du FREE COLLEGE, de lafree.ch, de Vivre ou de la fenêtre chrétienne de MaxTV.

Formation reçue

Master en théologie (UNIL, 1986)
Centre romand de formation des journalistes (RP, 1996)

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Noël, ou devenir des sauveurs sur les pas de Jésus

    Mar 21 décembre 2021

    Au Liban, les habitants vivent l’intensité de la vie face à l’intensité de la mort, selon les mots du théologien et prêtre maronite Fadi Daou rencontré à Genève. Il invite notamment ses concitoyens à devenir des sauveurs… sur les pas de Jésus.

  • Noël, ou sortir de nos jugements

    Mer 15 décembre 2021

    Thierry Lenoir est aumônier à 100% à la clinique de La Lignière à Gland. Cet ancien pasteur adventiste parle de l’esprit de Noël en termes de jugements moraux, sociaux et religieux à mettre de côté. Une réflexion qu’il partage dans l’émission Hautes Fréquences diffusée dimanche 19 décembre à 19 heures sur RTS La Première.

  • Leny Tonic booste notre Avent!

    Mer 01 décembre 2021

    Toute en sourires, elle vient avec un tournevis, un bout de tissu et une lingette, « de celles qu’on met en machine à laver le linge et qui absorbent les couleurs fortes pour éviter qu’elles ne déteignent sur les plus claires ». Et avec ces quelques objets, Hélène Steiger, alias Leny Tonic, nous apporte comme des éclats d’espérance dans cette période de l’Avent.  

  • « Votre couple a 2, 10, 30 ans au compteur ? Prenez-en soin ! »

    Lun 01 novembre 2021

    On investit dans nos carrières professionnelles, dans nos maisons… mais pas assez dans notre couple. C’est le constat que dressent Marc et Christine Gallay, le couple pastoral de l’église évangélique (FREE) de Lonay. Qui pratique avec bonheur une méthode dite « Imago », qui met la cellule de base créée par Dieu à l’honneur. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

  • Partenariat reconduit entre la FREE et Médias-pro

    Mar 29 juin 2021

    La Convention qui lie la FREE et Médias-pro pour la poursuite du travail de Gabrielle Desarzens dans le service public a été renouvelée mardi 22 juin entre les instances concernées. Les compétences de la journaliste ont à nouveau été unanimement reconnues et saluées.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !