Campagne de Carême 2015 : trois ONG chrétiennes militent pour plus d’éthique dans l’assiette

mercredi 18 février 2015

Après mardi gras, carnaval et bombance alimentaire, le Carême commence ce mercredi 18 février. L’occasion pour trois ONG chrétiennes d’en appeler à plus d’éthique dans l’assiette.

2015 affiche campagne fLes ONG caritatives suisses Action de Carême, côté catholique, Pain pour le prochain, côté protestant, et Etre partenaire de l’Eglise catholique chrétienne épinglent notre surconsommation et ce qu’elle provoque sur les populations du Sud et sur le climat. Elles lancent mercredi 18 février leur campagne de Carême intitulée cette année : « Moins pour nous, assez pour tous ».

De nombreux paysans d’Afrique, d’Amérique du Sud ou d’Asie perdent leurs terres au profit de monocultures industrielles comme le soja voué à l’exportation... du soja dont sont nourris les poulets de nos supermarchés, mais qui a parcouru des milliers de kilomètres, dénoncent-elles.

Menu « climatique »

Ces ONG pourfendent ainsi l’industrie agroalimentaire, et invitent le consommateur suisse à manger « éthique », soit à s’approvisionner en produits issus de l’agriculture de proximité. Elles proposent d’ailleurs un « menu climatique », concocté avec des produits de saison, régionaux et issus de l’agriculture biologique ou du commerce équitable… A priori, rien de très nouveau. Mais les trois organisations chrétiennes mettent en avant que nos habitudes alimentaires sont étroitement reliées à la faim dans le monde. Selon Johanna Monney, porte-parole de cette campagne, notre consommation a un impact direct sur le paysan du Kenya ou des Philippines. Et il s’agit pour elle de lutter enfin contre une « mondialisation de l’indifférence. »

Année cruciale pour le climat

Cette campagne s’inscrit dans une année cruciale pour le climat, alors qu’un sommet international se tient en fin d’année à Paris. Il vise deux objectifs principaux : ralentir le réchauffement de la planète et débloquer les fonds nécessaires pour protéger le climat.

D’où l’urgence, pour les ONG, à faire pression jusque sur le gouvernement suisse : elles lui demandent, par voie de pétition, de s’engager concrètement en faveur d’une meilleur justice climatique.

Gabrielle Desarzens

Le site de la campagne de Carême 2015.

Découvrir la « Pétition pour une politique climatique équitable ».

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Le handicap n’est pas une punition ! »

    Ven 09 juillet 2021

    Membre de l’Eglise évangélique de Gimel (FREE), Sylvie Gallay, 53 ans, a deux enfants, dont un fils aîné de 24 ans atteint d’autisme et d’épilepsie grave. Cette enseignante de formation appelle de ses vœux un accueil des personnes en situation de handicap non seulement à l’école, mais également au sein de nos Eglises. « Le handicap n’est pas une punition », estime-t-elle.

  • La 11ème plaie d’Egypte (2/9)

    Lun 05 juillet 2021

    Quel référentiel convoquer pour parler de la pandémie ? Et quelle implication a-t-elle eue sur la foi des croyantes et croyants ? Accompagnante spirituelle dans un home médicalisé, la protestante Marianne Guéroult parle d’une traversée du désert qui l’a tenue éloignée de ses proches.

  • "Subjectif!" épisode 10: Si la foi était un voyage?

    Ven 02 juillet 2021

    Découvrez aujourd'hui le dernier épisode d'une série de 10 capsules vidéo pour faire réfléchir sur la foi, au travers de questions parfois déroutantes posées à des chrétien·ne·s romand·e·s et au-delà. Des capsules de deux minutes environ à partager sans réserve sur tous les réseaux! une coproduction de La FREE, Médias-pro et DM.

  • « Quelqu’un te cherche ! »

    Jeu 01 juillet 2021

    Membre de l’église La Passerelle à Vevey (FREE), Katia Baechler, 44 ans, vient de sortir son premier roman. Elle y parle d’amour, d’espérance et de foi. « Parce que je crois que Dieu peut encore rencontrer chacun là où il se trouve », dit-elle jeudi 1er juillet sur la terrasse de sa maison.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !