Ballens : Le départ à la retraite de Jean-Pierre et Brigitte Junod dignement fêté

Fête de départ à la retraite des Junod (3 ème et 4 ème depuis la gauche)
Fête de départ à la retraite des Junod (3 ème et 4 ème depuis la gauche) (Guy Gentizon) icon-info
jeudi 28 mars 2024

Le couple Junod a implanté pas moins de cinq communautés évangéliques, dont deux Eglises rattachées aujourd'hui à la FREE: l’Eglise «La Rencontre» à Vallorbe et L’Eglise «En Chemin» à Ballens. Le 24 mars, c’est entre joie et tristesse que la jeune communauté de Ballens a laissé partir à la retraite Jean-Pierre et Brigitte. Une centaine de personnes étaient venues les entourer.

« La légende a pris sa retraite » : Ce slogan sur le t-shirt offert à Jean-Pierre Junod en dit long sur sa carrière pastorale et d’implanteur d’Eglises. Le 24 mars, l’Eglise évangélique (FREE) de Ballens a dédié au couple Junod une belle fête pour son départ à la retraite. Les qualités d’écoute, de disponibilité, de positivité et rassembleuses de Jean-Pierre ont été relevées par plusieurs intervenants. Brigitte, elle, a été honorée par une écharpe de « Miss retraite » pour ses dons d’accueil, d’organisation et ses délicieux repas.

Des points de repères

« Les Junod nous ont apporté des temps de partage authentiques en lien avec les tracas de la vie. Mais aussi des moments de franches rigolades aux vertus presque thérapeutiques », a témoigné un ami et ancien pasteur, dans un montage vidéo. Pour un autre chrétien, Jean-Pierre et Brigitte ont été des points de repères dans sa vie, l’accompagnant dans ses hauts et ses bas. Beaucoup ont souligné l’importance de ce couple pastoral dans les moments-clé de leur vie, leur baptême ou leur mariage.
A la fois réjouis et émus, les Junod ont tenu à remercier la centaine d’invités présente: des amis de longue date (Eglises de Lazare, Elim et la Margelle) et une délégation de Vallorbe, mais également des collègues des Eglises réformée et catholique, des responsables de la Stadtmission de l’Isle – qui prêtait ses locaux pour la fête – et des représentants de la FREE. Jean-Pierre Junod s’est dit reconnaissant et étonné de la confiance qui lui a été accordée au fil de son long parcours. Sans oublier de rendre grâce à Jésus-Christ, ainsi qu'à sa fidèle complice Brigitte.

Conserver « l’happy culture »

«Le départ à la retraite des Junod est-il un commencement ou une fin ?»: telle est la question que Claude Bordigoni a abordé dans sa courte intervention. Pour y répondre, ce pasteur impliqué dans l’accompagnement des Eglises de la FREE (Game et TransformaXion) s’est référé à l’apiculture : à un moment donné, la ruche doit passer d’une reine à une autre. «A Ballens, vous avez cette «happy culture», a-t-il humorisé, avant de poursuivre : « Bien sûr, tout changement pique un peu. Trouver Jonathan Schmutz comme nouveau pasteur a été un soulagement. Mais Jonathan n’est pas Jean-Pierre, et il s’agit de ne pas les comparer. Il n’y a rien de pire que la comparaison et la compétition ».
S’appuyant sur le passage biblique de 1 Thessaloniciens 5, v. 12 à 24, Claude Bordigoni a invité la communauté à développer la paix, à s’encourager et se soutenir mutuellement. Également à être patiente: «Former la ruche, ça prend du temps. Il en faudra aussi pour intégrer Jonathan et Marie. Mais c’est Jésus-Christ qui construit son Eglise. Si on est fidèle, c’est lui qui accomplit le travail».

Un fardeau doux et léger

Aux membres de l’Eglise de Ballens, Jean-Pierre Junod a partagé sa joie d’avoir exercé son ministère parmi eux: « C’était trop sympa d’être votre pasteur. Comme le dit Jésus, mon joug a été doux et mon fardeau léger. Je ne vous ai pas considérés comme des paroissiens mais comme des amis ». Il a notamment évoqué les bons moments vécus ensemble, autour d’une table ou de jeux de société. Le pasteur a aussi relevé que son service pour la communauté de Ballens se terminait là où tout avait commencé. En effet, l’Eglise « En Chemin » a été implantée en 2018 suite à un Parcours Alphalive, qui s’était déroulé dans une salle à 200 mètres de là.

De pasteur… à futur paroissien

Récemment installés à Montricher, Jean-Pierre et Brigitte Junod souhaitent restés membres de l’Eglise FREE de Ballens. Mais ils prendront leurs distances pendant quelques mois, afin de laisser la place au nouveau couple pastoral et de faciliter la transition. Ce qui suscite ce questionnement chez Jean-Pierre Junod : « Je suis pasteur depuis l’âge de vingt ans. Je ne sais pas comment je serai en tant que paroissien !» Et de conclure que son successeur possède toutes les qualités pour reprendre le flambeau.

 

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !