Saint-Loup se mue en village thérapeutique

vendredi 14 janvier 2022

La Communauté des diaconesses a reçu la vision de s’élargir à des familles, couples et célibataires. Elle a demandé à Philippe Bottemanne de l’église FREE de Châble-Croix d’en être le nouveau pasteur et d’accompagner ce projet. La vocation de Saint-Loup qui est d’accueillir les personnes en souffrance demeure et sera même renforcée grâce à la création d’un village thérapeutique.

Philippe Bottemane dit avoir répondu à un appel de Dieu. « C’était par téléphone, un 3 décembre, alors que j’étais en déplacement entre Villeneuve et Montreux. Au bout du fil, les Sœurs de Saint-Loup, qui avaient suivi nos cultes en streaming, m’ont demandé si je voulais devenir leur nouveau pasteur. Et moi, j’ai pris cela pour un « Lève-toi et marche ! », et pour un « Toi, suis-moi ! » J’ai ensuite reçu des paroles assez précises et eu la conviction qu’il me fallait répondre positivement à cette interpellation. » 

Travail de continuité

Philippe Bottemane, 63 ans, a donc quitté sa communauté évangélique de Châble-Croix à Aigle pour le plateau du Nozon. Et parle d’un travail de continuité : « Mon défi est de créer une nouvelle communauté qui se greffe sur le vécu de la vingtaine de diaconesses. Celles-ci ont été jusqu’à 450 dans toute la Suisse romande dans les années 50. Vous imaginez ? Aujourd’hui, nous voulons intégrer des célibataires, des couples et des familles et continuer à accompagner sur ce site des personnes qui ont soif de retrouver valeur et sens à leur vie. » 

En parallèle à la création de cette Communauté et les établissements hospitaliers du Nord vaudois qui quittent les lieux à horizon 2025, un village thérapeutique se dessine autour d’un concept santé intégrant une prise en charge globale de la personne : le corps, l’âme et l’esprit, explique-t-il. De plus, « nous allons également accueillir l’Ecole vaudoise des assistants en soin communautaire, soit 400 à 600 étudiants par jour qui donneront beaucoup de vie à cet endroit. »

Une Parole vivante

Pour l’heure, une équipe de huit personnes – une diaconesse et sept laïques – s’occupe de l’accueil de celles et ceux qui viennent chercher de l’aide, une écoute, une restauration. « Parmi elles, une psychologue, des personnes formées en relation d’aide, et sous la supervision d’une médecin psychiatre », égrène le nouveau pasteur. En ce qui concerne la vie communautaire et au côté des Sœurs, Maya Bottemane et son mari sont d’ores et déjà épaulés par 3 couples et une personne célibataire. « Deux jeunes couples sont en réflexion », indique Philippe, en soulignant que la pierre angulaire du projet est cet Evangile « qui reste une Parole vivante et qui peut guérir. Mais qui reste aussi un chemin sur lequel il faut avancer ! » 

Répondre aux désarrois

Pas de triomphalisme dans la bouche de celui qui se remet d’un cancer, mais une foi qui se veut au service de celles et ceux qui vivent « de grands désarrois ». Et le pasteur de souligner que la pandémie a fait émerger « des mal-être profonds ainsi qu’une grande solitude. » Si Saint-Loup est actuellement en phase de « recréation », les diaconesses restent la solide charpente d’un projet qui veut répondre, glisse-t-il, à cette « urgence de vivre », selon les mots de l’écrivain Jacques Attali.

Gabrielle Desarzens

  • Encadré 1:

    Sur les ondes de la RTS

    Retrouvez ce projet dans l'émission Hautes fréquences de la RTS (à partir de 20:40): écouter l'émission

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !