« Noël, c’est parfois moche ! » par Gabrielle Desarzens

vendredi 05 décembre 2014 icon-comments 1

Durant ce temps de l’Avent, Gabrielle Desarzens nous invite à un autre regard sur les préparatifs de la fête. A lire !

Malgré les guirlandes et les boules, Noël, c’est parfois moche. Et pas besoin d’être SDF pour appréhender ces fêtes de fin d’année. Le phénomène frappe les plus pieux d’entre nous : les réjouissances peuvent s’annoncer comme une corvée qui fatigue à l’avance les membres d’une même fratrie ; et rimer avec repas familiaux où les non-dits assassins s’invitent à table. Entre susceptibilités à ménager et plats à rallonge à prévoir et préparer, l’angoisse s’installe. Et c’est sans compter la prise de tête pour l’achat des cadeaux qui forcément précède les rencontres... Comment faire pour bien faire ? Se porter pâle ?

Amener ce que l’on est pour rencontrer autrui

Un conte de Paolo Coelho met en scène un jeune garçon dans une église bondée de Rio de Janeiro, au Brésil, le soir de Noël. L’enfant ne connaît pas les prières des fidèles et récite l’alphabet à haute voix : « A, B, C... » Il espère que, là-haut, Dieu parviendra ensuite à composer avec ces lettres les mots qu’Il aura envie d’entendre...

Dans l’histoire, le curé d’abord choqué s’inspire ensuite de cette façon de faire. Il prend le garçon devant l’autel et invite la congrégation à égrener à son tour l’alphabet...

J’entends cela comme une parabole. Qui m’invite moi aussi à amener qui je suis, ce que je sais et mon envie de plaire à Dieu... non seulement à l’église le jour même de Noël, mais aussi dans mes repas et fêtes de fin d’année. En toute simplicité. Et en vérité. Que je puisse alors non seulement m’exprimer face à Dieu, mais aussi m’exprimer et être en lien avec celles et ceux qui m’entourent.

Se mettre en route malgré tout !

Ce conte latino-américain me fait penser enfin aux bergers et aux Rois mages qui ont marché à plusieurs jusqu’à Jésus. Je me dis alors que le chemin vers Noël ne se vit pas tout seul. Qu’il se partage. Je me dis aussi que la joie des bergers ou l’encens, voire l’or des mages avaient du sens en ce qu’ils traduisaient à chaque fois quelque chose de ces personnages.

« Allons donc jusqu’à Bethléem, et voyons cette chose qui est arrivée », se disent les bergers dans l’évangile de Luc (2,15), après avoir entendu l’annonce de l’ange. Les Rois mages, eux, « s’en allèrent », selon l’évangile de Matthieu (2,9) « et l’étoile qu’ils avaient vue dans l’Orient allait devant eux ». Il y a, dans cette marche commune, quelque chose d’apaisant. Une confiance dans la rencontre qu’ils vont faire à même de nous inspirer dans cette période de l’Avent.

Joyeux Noël !

Gabrielle Desarzens

1 réaction

  • marie-claude lundi, 15 décembre 2014 17:06

    Là où j'habite, à Yverdon, nous avons vécu, au siècle passé et durant 20 ans, une fête de Noël où chacun était invité à "réveillonner" le soir du 24 au Casino de la ville. Et ce n'étaient pas moins de 200 personnes qui répondaient à cette invitation : des veuves ou des veufs, des familles monoparentales, des isolés et même... des familles "complètes". Puis cette tradition a pris fin.
    Depuis l'an dernier, elle a repris, organisée "en grand" par un service de la commune, quelques églises et des associations réunissant 150 bénévoles de tout bord. Si, l'an dernier, 300 personnes ont fêté "Noël Ensemble", cette année, 600 personnes sont attendues à La Marive (grande salle d'Yverdon).

    Et moi, ça me réjouit tellement ! Si vous désirez en savoir d'avantage, cliquez sur ce lien et vous verrez : c'est une magnifique façon de fêter Noël :-)

    https://www.facebook.com/events/353313454850603/?ref_dashboard_filter=upcoming

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

25 septembre

  • «La parole de Dieu» avec Christian Stoll» (One’Talks)
  • «Nicolas Salafranque» dans Tchat avec Nath

2 octobre

  • «La pornographie » avec Yaëlle & Nicolas Frei (One’Talks)
  • «Ressembler à Jésus» avec Camille Kursner (SPPA)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !