«Louez le Seigneur, car il est bon, et son amour n’a pas de fin», une chronique de Serge Carrel pour Radio R

Serge Carrel vendredi 27 mars 2020

Dimanche, l’Alliance évangélique mondiale invite à une Journée mondiale de prière et de jeûne. A cette occasion, cette instance représentative des évangéliques au plan international a choisi le Psaume 107, comme texte biblique de référence. Serge Carrel en a fait aujourd’hui l’objet de sa réflexion dans sa chronique « Vitamine R » sur Radio R.

« Louez le Seigneur, car il est bon, et son amour n’a pas de fin. » C’est ainsi que commence le Psaume 107… mais c’est aussi ce qui peut faire office de conclusion à un psaume qui raconte quatre expériences de crise qui confrontent à la mort. Il y a tout d’abord l’expérience de personnes affamées et déshydratées en plein désert… Il y a l’expérience de prisonniers enfermés dans la plus abominable des prisons… Il y a ensuite l’expérience de malades qui sont au bord du gouffre de la mort… Et enfin des marins, ballotés par la tempête, dans une embarcation sur le point de chavirer…

« Dieu à l’aide ! Dieu, viens à mon secours ! »

Tous, dans leur situation désespérée, extrême, poussent un cri qui vaut à la fois comme cri de désespoir, mais aussi comme appel ultime à ce quelqu’un dont ils ont entendu parler, mais qu’ils ne connaissent pas… « Dieu à l’aide ! Dieu, viens à mon secours ! » Du fond de leur détresse, ces gens ont perdu toute illusion sur eux-mêmes, sur leurs capacités à s’en sortir par leurs propres moyens… Et leur cri, leur appel au secours est entendu ! Ils en réchappent. Trouvent de l’eau pour se déshydrater, sortent de la plus infâme des prisons, se rétablissent de leur maladie, échappent au naufrage… et peuvent affirmer aujourd’hui que : « L’amour de Dieu n’a pas de fin. »

Jésus-Christ, manifestation de l’Amour qui n’a pas de fin !

Le mot hébreu traduit ici par « amour », c’est le mot « hésed ». Pour être précis, il signifie « miséricorde », « compassion » en action, qui se manifeste dans les pires circonstances de l’existence… Compassion qui se manifeste aussi dans la Bible au travers de la personne de Jésus qui, tout au long de sa vie et tout particulièrement dans sa mort sur la croix, prouve la miséricorde, l’ampleur de cet amour de Dieu pour l’ensemble de ses créatures.

Aujourd’hui, rappelons-nous que Dieu aide dans nos trajectoires de vie, lorsque nous crions à lui… mais il répond aussi à notre cri dans la tragédie humaine ultime : le fait de ne pas connaître Dieu. Pour rétablir la relation avec nous, le Seigneur répond au travers de son Fils unique, Jésus-Christ, l’ultime et extraordinaire manifestation de l’Amour qui n’a pas de fin ! Voilà ce que claironne le Psaume 107 dans son ouverture.

Serge Carrel

Dimanche, l’Alliance évangélique mondiale propose une journée de jeûne et de prière avec comme texte de référence le Psaume 107. Pour plus d’informations.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

3 juin

  • «Définitivement acquitté!» avec Norbert Valley (Ciel! Mon info)
  • «Guérir de son passé» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

10 juin

  • «La paternité de Dieu» avec Paul Hemes (Ciel! Mon info)
  • «La protection divine» avec Anne Emmett (Vitamine B)

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !