Le trouble des coptes d’Egypte sur La Première et sur Espace 2

Le Père Timon avec Gabrielle Desarzens
Le Père Timon avec Gabrielle Desarzens
vendredi 19 avril 2013

En Egypte, deux ans après la chute de Moubarak, la démocratie espérée se fait attendre, la crise économique sévit et les discriminations envers les coptes s'accentuent. Gabrielle Desarzens s'est rendue sur place. Elle propose un point sur la situation de ces chrétiens qui vivent entre la peur et l'espérance. A écouter dans Hautes Fréquences sur RTS-La Première dimanche 21 avril et sur RTS-Espace 2 tous les jours du 22 au 26 avril.

La religion était un ciment de l'Egypte ancienne, ce qui fit dire à l'historien grec antique Hérodote que les Egyptiens sont les plus religieux des humains. Mais la religion semble, depuis, être devenue d'abord un facteur de division. Car l'Egypte vit une instabilité politique et sociale inquiétante, et la question religieuse est devenue des plus sensibles. Deux ans après le printemps arabe, les Frères musulmans au pouvoir sont accusés de reproduire un système répressif, sourd aux espoirs de démocratie. Pour l'heure, ils n'ont pas su rassurer quant à la crainte de les voir mettre à mal le fragile équilibre culturel et religieux entre la majorité musulmane et les minorités religieuses, notamment chrétiennes. Sur fond de crise économique, les tensions s'exacerbent.

La liberté d'expression en question
La minorité chrétienne, qui constitue entre 10 et 20% d'une population de 85 millions d'habitants, se sent de plus en plus stigmatisée et les violences et intimidations à son encontre se multiplient. Et si les chrétiens, toutes confessions confondues, sont les premiers à ressentir cette nouvelle insécurité, leurs concitoyens musulmans sont aussi concernés. Qu'on soit musulman libéral ou que l'on formule simplement une critique envers le gouvernement, on risque menaces et mésaventures.
Cette situation pose de nombreuses questions quant à l'avenir de la liberté religieuse en Egypte. Dans ce contexte, il importe de rappeler l'histoire de ce pays et de sa population chrétienne. La population copte est en effet présente dès le Ier siècle de l'ère chrétienne, et constituait l'immense majorité du pays avant la conquête arabe du VIIe siècle. A l'origine du mouvement monachiste chrétien, des moines coptes vivent toujours dans certains monastères de la région du Wadi Natrun, connue sous le nom de désert de Scété dans l'histoire chrétienne. Une région située à mi-distance entre le Caire et Alexandrie.

Des interviews réalisés sur place
Gabrielle Desarzens s'est rendue en Egypte, au Caire et dans le Wadi Natrun, pour prendre le pouls des tensions communautaires et entendre les craintes devant l'avenir ainsi que l'espérance qui porte malgré tout de nombreux cœurs égyptiens aujourd'hui. (c)

  • Encadré 1:

    Une série d'émissions à découvrir :
    Dimanche 21 avril dans Hautes Fréquences, sur RTS-La Première à 19h. Plus d'infos.
    Du 22 au 26 avril dans A vue d'esprit sur RTS-Espace 2 à 16h30. Plus d'infos.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !