« Soyons une famille européenne unie ! » : Mission-Net 2013

lundi 06 janvier 2014

C'est à Offenburg (DE), au sud-est de Strasbourg, qu'a eu lieu le congrès Mission-Net en cette fin d'année 2013. 2800 jeunes et moins jeunes ont répondu à l'appel. Rétrospective.

Du 28 décembre 2013 au 2 janvier 2014, Mission-Net s'est déroulé à Offenburg en Allemagne avec au programme : des séminaires sur la mission, un « global market » avec plus de 120 œuvres qui ont tenu un stand, une « prayer zone », des orateurs venant de toute l'Europe, ainsi qu'un voyage à court-terme auquel la plupart des participants ont goûté.
450 Suisses, dont 140 Romands, ont fait le déplacement pour découvrir ce qu'est la mission au près et au loin, ou alors en ayant en tête d'approfondir la vision de leur appel missionnaire. Parmi les 2750 participants, quarante pays européens étaient représentés ainsi que quinze pays non européens. La Suisse a envoyé la plus grande délégation. Evi Rodemann, la directrice du congrès, détaille avec enthousiasme la croissance du nombre des participants. « Certains pays ont même vu leur nombre de jeunes doubler. » La Macédoine, qui était représentée par deux jeunes en 2011, est venue cette année avec 80 participants. Le 10% de l'Eglise évangélique du Monténégro était présente. Cependant Evi ajoute, déçue, que la crise économique s'est fait ressentir fortement avec, notamment, la quasi-absence de participants grecs et espagnols.

Une jeunesse européenne unie
Les organisateurs de Mission-Net ont mis à l'honneur l'unité parmi les chrétiens européens. Les participants étaient encouragés à rencontrer quelqu'un d'une autre nationalité et à devenir ainsi partenaires de prière. « Nous voulons créer un esprit de famille, explique Evi Rodemann. Une famille européenne, aimante, ouverte et diversifiée. » Par la richesse de ces partenariats et de ces connections dans l'Europe entière, les organisateurs espèrent voir des jeunes se lever et vivre un style de vie missionnel, ancré profondément dans la vérité biblique.

De nombreuses opportunités
Katia Hoehn a quinze ans. Cette apprentie postière vient de l'Eglise libre de la Côte-aux-Fées (FREE). Ses attentes pour ce congrès : rencontrer Dieu, goûter à la mission et découvrir les opportunités qui s'offrent à elle après son apprentissage. Elle ressort comblée de son expérience. Sa foi a été approfondie, notamment lors d'un moment fort devant une croix en bois, positionnée aux abords de la scène. Elle a pris conscience des nombreuses opportunités missionnaires qui existent pour elle, notamment dans l'aide humanitaire, un engagement qu'elle a cœur.

Harvest ou la ville du désespoir
L'organisation Opération Mobilisation proposait une expérience de dix minutes afin de goûter à la mission. Trois minutes se déroulaient dans un simulateur d'avion et 7 minutes dans la ville imaginaire d'Harvest, où les voyageurs avaient pour mission de partager l'Evangile. Cette ville était habitée par une prostituée, des prisonniers, des alcooliques, une famille de musulmans ainsi que des immigrés, tous comédiens. Katia a été touchée par la tristesse, la peur et le désespoir qui habitaient ces personnes. De telles rencontres, bien que « déstabilisantes pour la première fois », lui ont ouvert les yeux sur le train de vie difficile de personnes qui, bien souvent, ne vivent pas si loin de chez nous. Riche de ses découvertes, du haut de ses quinze ans, elle conclut l'interview avec une douce assurance : « J'irai où Dieu me veut. »
Antje Carrel, de retour d'Offenburg

Le site de Mission-Net.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • La 11ème plaie d’Egypte (4/9)

    Lun 02 août 2021

    Il y a les référentiels que l’on convoque pour parler du Covid 19, mais aussi des objets. Isabelle Donegani, soeur catholique de Saint-Maurice, prend une tête en terre qu’elle a elle-même façonnée : « Je lui ai faite de belles oreilles pour symboliser ce que l’on doit entendre. Et peut-être aujourd’hui plus que jamais ! »

  • « Le handicap n’est pas une punition ! »

    Ven 09 juillet 2021

    Membre de l’Eglise évangélique de Gimel (FREE), Sylvie Gallay, 53 ans, a deux enfants, dont un fils aîné de 24 ans atteint d’autisme et d’épilepsie grave. Cette enseignante de formation appelle de ses vœux un accueil des personnes en situation de handicap non seulement à l’école, mais également au sein de nos Eglises. « Le handicap n’est pas une punition », estime-t-elle.

  • La 11ème plaie d’Egypte (2/9)

    Lun 05 juillet 2021

    Quel référentiel convoquer pour parler de la pandémie ? Et quelle implication a-t-elle eue sur la foi des croyantes et croyants ? Accompagnante spirituelle dans un home médicalisé, la protestante Marianne Guéroult parle d’une traversée du désert qui l’a tenue éloignée de ses proches.

  • "Subjectif!" épisode 10: Si la foi était un voyage?

    Ven 02 juillet 2021

    Découvrez aujourd'hui le dernier épisode d'une série de 10 capsules vidéo pour faire réfléchir sur la foi, au travers de questions parfois déroutantes posées à des chrétien·ne·s romand·e·s et au-delà. Des capsules de deux minutes environ à partager sans réserve sur tous les réseaux! une coproduction de La FREE, Médias-pro et DM.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !