«Comment être missionnel en temps de crise?» par Henri Bacher

Henri Bacher jeudi 26 mars 2020

Nombre d’Eglises évangéliques ont saisi l’occasion de la crise du covid-19 pour développer leur présence cultuelle sur le web et les réseaux sociaux. A partir des développements autour de l’importance d’une Eglise missionnelle aujourd’hui, Henri Bacher prend le contre-pied et plaide pour une Eglise qui ne soit pas qu’au service de ses membres via des cultes filmés ! A lire !

En ces temps de confinement et de crise sanitaire, c’est assez impressionnant de voir à quel point l’ensemble de nos Eglises se précipite pour « servir » d’abord les membres de leur communauté par voie électronique. En lisant Daniel Liechti (1) dans un de ses textes où il incite les Eglises à s’ouvrir sur l’extérieur, je me disais qu’il enfonçait des portes ouvertes. Je pensais que, pour l’Eglise, c’était évident d’aller « dans le monde ». Eh bien, j’avais tout faux et le missiologue avait raison !

Une occasion de travail sur l’extérieur

Nous devrions considérer cette crise comme une opportunité pour rejoindre nos concitoyens. C’est aussi une opportunité pour les chrétiens eux-mêmes. Si le membre d’Eglise a besoin d’être materné, c’est peut-être le moment de le sevrer. De lui laisser la bride sur le cou. On peut lui donner des poignées, mais est-il si important qu’il ait sa prédication, le dimanche matin, pour se sentir chrétien ? Laissez-le s’organiser lui-même pour faire « communauté ». Les temps de confinement peuvent aussi lui montrer l’importance de la communauté. C’est une sorte d’éducation par l’absence. Le pasteur a peut-être peur de perdre des ouailles, mais les membres d’une Eglise ne sont parfois juste que des « followers » qui n’obtiennent pas leur dû de plaisir. Par contre, il est clair que le pasteur qui laisse « mijoter » ses « brebis » doit bien les informer du bien-fondé de sa stratégie. Il sera toujours disponible pour les plus « faibles ». Il aura moins de travail interne à la communauté, mais ce sera l’occasion de travailler sur l’extérieur.

Des propositions de pistes

corona caricatureVoici quelques idées pour qu’une Eglise soit missionnelle en temps de crise :

  1. Si vous diffusez vos messages et prédications sur les réseaux sociaux, sachez que vous n’êtes plus entre vos murs, vous êtes sur la place publique. Donc, adaptez-vous au public de cette place. Vous ne parlez plus à des gens catéchisés, donc il y a du vocabulaire et des tournures de phrases que les gens ne comprennent absolument pas.
  2. Mettez-vous à la place des gens qui vous regardent prêcher derrière votre chaire en bois massif, votre « trône » comme quelqu’un l’a exprimé dans un commentaire. Vous allez projeter une image d’activité cultuelle obsolète. Plus personne dans le monde des arts et du spectacle parle à partir d’une chaire. Peut-être y a-t-il encore quelques politiques qui s’y hasardent derrière un présentoir en plastique transparent. De plus, les gens habitués à la télévision n’aiment pas les gens qui lisent leur texte. Ils adorent le stand-up de l’humoriste. Inspirez-vous de l’humoriste dans sa manière de communiquer. Ou bien utilisez un prompteur.
  3. Essayez de répondre aux questions que les gens se posent et non à votre besoin d’expliquer le « plan du salut » (autre vocable inconnu du grand public). Inspirez-vous du Christ qui demandait souvent au malade : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »
  4. Ouvrez un espace numérique où les gens peuvent demander que la communauté prie pour eux. Et pourquoi pas un espace pour demander un service, une aide (des courses, etc.)? Les gens auront peut-être plus confiance en recourant aux services de chrétiens.
  5. Mettez sur la porte de l’église un grand QR-code qui connectera les gens à un encouragement d’une minute enregistré en vidéo. La personne scanne le code et regardera plus tard son contenu.
  6. Notre fédération pourrait enregistrer des clips d’encouragement à utiliser par toutes les communautés.

Dieu nous a créés créatifs et il y a beaucoup de créatifs dans nos Eglises qui ont bien du talent !

Henri Bacher
La page Bibletube de Henri et Martine Bacher.
 
Note

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

  • Partenariat reconduit entre la FREE et Médias-pro

    Mar 29 juin 2021

    La Convention qui lie la FREE et Médias-pro pour la poursuite du travail de Gabrielle Desarzens dans le service public a été renouvelée mardi 22 juin entre les instances concernées. Les compétences de la journaliste ont à nouveau été unanimement reconnues et saluées.

  • Tchad : et si vous étiez envoyés?

    Mar 16 mars 2021

    La Commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) travaille en lien avec Action Missionnaire Internationale partenaires (AMI-p), mission partenaire de la FREE qui oeuvre depuis 60 ans auprès des peuples du Sahel. La mission AMI-p est engagée sur plusieurs lieux dans la région du Tchad, au coeur de la capitale, N'Djaména, ainsi que dans sa banlieue, dans l'est du pays à Abéché et au nord du Togo à Mango. Vous pouvez découvrir davantage sur les champs d'actions en cliquant ici.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !