«Comment être missionnel en temps de crise?» par Henri Bacher

Henri Bacher jeudi 26 mars 2020

Nombre d’Eglises évangéliques ont saisi l’occasion de la crise du covid-19 pour développer leur présence cultuelle sur le web et les réseaux sociaux. A partir des développements autour de l’importance d’une Eglise missionnelle aujourd’hui, Henri Bacher prend le contre-pied et plaide pour une Eglise qui ne soit pas qu’au service de ses membres via des cultes filmés ! A lire !

En ces temps de confinement et de crise sanitaire, c’est assez impressionnant de voir à quel point l’ensemble de nos Eglises se précipite pour « servir » d’abord les membres de leur communauté par voie électronique. En lisant Daniel Liechti (1) dans un de ses textes où il incite les Eglises à s’ouvrir sur l’extérieur, je me disais qu’il enfonçait des portes ouvertes. Je pensais que, pour l’Eglise, c’était évident d’aller « dans le monde ». Eh bien, j’avais tout faux et le missiologue avait raison !

Une occasion de travail sur l’extérieur

Nous devrions considérer cette crise comme une opportunité pour rejoindre nos concitoyens. C’est aussi une opportunité pour les chrétiens eux-mêmes. Si le membre d’Eglise a besoin d’être materné, c’est peut-être le moment de le sevrer. De lui laisser la bride sur le cou. On peut lui donner des poignées, mais est-il si important qu’il ait sa prédication, le dimanche matin, pour se sentir chrétien ? Laissez-le s’organiser lui-même pour faire « communauté ». Les temps de confinement peuvent aussi lui montrer l’importance de la communauté. C’est une sorte d’éducation par l’absence. Le pasteur a peut-être peur de perdre des ouailles, mais les membres d’une Eglise ne sont parfois juste que des « followers » qui n’obtiennent pas leur dû de plaisir. Par contre, il est clair que le pasteur qui laisse « mijoter » ses « brebis » doit bien les informer du bien-fondé de sa stratégie. Il sera toujours disponible pour les plus « faibles ». Il aura moins de travail interne à la communauté, mais ce sera l’occasion de travailler sur l’extérieur.

Des propositions de pistes

corona caricatureVoici quelques idées pour qu’une Eglise soit missionnelle en temps de crise :

  1. Si vous diffusez vos messages et prédications sur les réseaux sociaux, sachez que vous n’êtes plus entre vos murs, vous êtes sur la place publique. Donc, adaptez-vous au public de cette place. Vous ne parlez plus à des gens catéchisés, donc il y a du vocabulaire et des tournures de phrases que les gens ne comprennent absolument pas.
  2. Mettez-vous à la place des gens qui vous regardent prêcher derrière votre chaire en bois massif, votre « trône » comme quelqu’un l’a exprimé dans un commentaire. Vous allez projeter une image d’activité cultuelle obsolète. Plus personne dans le monde des arts et du spectacle parle à partir d’une chaire. Peut-être y a-t-il encore quelques politiques qui s’y hasardent derrière un présentoir en plastique transparent. De plus, les gens habitués à la télévision n’aiment pas les gens qui lisent leur texte. Ils adorent le stand-up de l’humoriste. Inspirez-vous de l’humoriste dans sa manière de communiquer. Ou bien utilisez un prompteur.
  3. Essayez de répondre aux questions que les gens se posent et non à votre besoin d’expliquer le « plan du salut » (autre vocable inconnu du grand public). Inspirez-vous du Christ qui demandait souvent au malade : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »
  4. Ouvrez un espace numérique où les gens peuvent demander que la communauté prie pour eux. Et pourquoi pas un espace pour demander un service, une aide (des courses, etc.)? Les gens auront peut-être plus confiance en recourant aux services de chrétiens.
  5. Mettez sur la porte de l’église un grand QR-code qui connectera les gens à un encouragement d’une minute enregistré en vidéo. La personne scanne le code et regardera plus tard son contenu.
  6. Notre fédération pourrait enregistrer des clips d’encouragement à utiliser par toutes les communautés.

Dieu nous a créés créatifs et il y a beaucoup de créatifs dans nos Eglises qui ont bien du talent !

Henri Bacher
La page Bibletube de Henri et Martine Bacher.
 
Note

Laissez une réaction

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

  8 avril

  • «Il m'a donné un nom» avec Christine Gallay (CMI)
  • «Les projets de l'Eternel» avec Emmanuel Ziehli (Vitamine B)
15 avril
  • «Apprendre de la création» avec Dave Bookless (Intelligence de la foi)
  • «Yeshua» avec Chuch for the Nations (Music Zone)

myfreelife.ch

  • Mettre la crise en crise

    Mar 31 mars 2020

    En cette période de confinement, la vie de foi est une ressource qui nous pousse à ne pas nous enfermer « dans le bunker de la peur et de la protection ». C’est notamment ce qu’a dit Panteleimon Giannakopoulos, professeur de psychiatrie à l’Université de Genève qui répondait aux questions de Gabrielle Desarzens dans l’émission Babel du 22 mars dernier.

  • «Chronique de la salle de bain #8» : «En chacun de nous sommeillent deux loups...» (Marie Ray)

    Jeu 26 mars 2020

    Un indien raconte à son petit-fils une parabole sur le coeur de l'homme: il y aurait en celui-ci deux loups... un bon et un mauvais. Lequel va gagner? C'est la réflexion que nous propose Marie Ray à l’occasion de sa huitième « Chronique de la salle de bain ». Un clip à découvrir.

  • Coronavirus : la fragilité des personnes en souffrance psychique mise à l’épreuve

    Jeu 26 mars 2020

    Les moments de partage se sont multipliés à La Maison Béthel, qui accueille des adultes en fragilité psychique passagère ou chronique. « La parole soulage. Et notre population doit pouvoir dire. Et se dire », résume jeudi 26 mars Claude-Alain Nuti, l’un de ses deux aumôniers.

  • « Ma femme va mieux. Nous avons gardé confiance en Dieu »

    Ven 20 mars 2020

    Diagnostiquée positive au coronavirus il y a deux semaines, Liliane Meylan est au CHUV « et va un peu mieux depuis deux jours », confie vendredi 20 mars à Lausanne son mari Jean-Jacques. Asthmatique et atteinte par trois fois de tuberculose pulmonaire au cours de sa vie, sa remise sur pied n’était pas gagnée !

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

Blogs évangéliques

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !