La religion est devenue un bien de consommation

jeudi 30 octobre 2014

Une nouvelle étude sur la spiritualité des Suisses montre que la religion est devenue quasiment un bien de consommation comme un autre. Soutenue par le Fonds national suisse, ces résultats sont consignés dans un livre qui vient de paraître en allemand (1).

Les mots « concurrence », « offres religieuses » ou « marketing ecclésial » figurent dans le communiqué de presse que les chercheurs de cette étude ont sorti lundi 27 octobre. Ils indiquent que la religion est aujourd’hui en concurrence avec toutes sortes d’activités que propose la société et qu’elle répond de plus en plus aux critères d’offres et de demandes, comme n’importe quel bien de consommation. Autrement dit : la population évalue aussi bien ce que propose l’Eglise que les clubs de sport ou les activités culturelles sur la base de la prestation et du prix.
Cette nouvelle donne se serait imposée dès les années 60, quand la société s’est enrichie et individualisée.

Religion à la carte

Selon Mallory Schneuwly Purdie, l’une des co-auteurs de l’étude et affiliée à l’Institut de sciences sociales des religions contemporaines (ISSRC), les communautés chrétiennes – parmi d’autres – se mettent en scène, se développent sur les réseaux sociaux… et piochent dans « ce qui fonctionne » comme par exemple le yoga pour séduire ou re-séduire une partie des fidèles. La chercheuse a cité le cas d’une femme protestante à Zurich qu’elle a interrogée et qui, avant de se rendre à une célébration religieuse, se renseigne systématiquement sur le profil du pasteur, le thème de la prédication, sur  le lieu et l’heure avant de se décider à aller au culte… ou non. La religion est devenue à la carte et chacun décide en quoi il veut croire et comment il entend pratiquer.

Indifférence

Ces considérations économiques mises à part, l’étude met à jour d’autres dynamiques de la spiritualité en Suisse, comme le fait que la montée de la sécularisation ne s’accompagne pas d’un phénomène « anti-religieux », mais plus d’un sentiment d’indifférence. Et d’autre part que le nombre de pratiques alternatives foisonne, de la croyance aux anges à celle du pouvoir des pierres. Plus d’une septantaine de ces pratiques ont été recensées parmi les quelque 1000 personnes sondées.

Gabrielle Desarzens

  • Encadré 1:

    Note
    1) Thomas Englberger, Jörg Stolz (et alii), Religion und Spiritualität in der Ich-Gesellschaft. Vier Gestalten des (Un-) Glaubens, Zurich, TVZ/NZN, 2014, 282 p. Une version française devrait sortir de presse en décembre.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

12 février
  • «Répondre de sa foi au quotidien» avec Yannick Imbert (Intelligence de la foi)
19 février
  • «Le christianisme est-il démodé? » avec David Bohomme (One’Talk)
  • «Monsieur Amar: les discriminations dont sont victimes les musulmans européens dans leur pays d’origine » (Ciel! Mon info)

myfreelife.ch

  • Danilo Gay, un témoin derrière la grande muraille de Bosnie

    Ven 14 février 2020

    Bloqués par des frontières devenues quasi hermétiques, les migrants qui empruntent à nouveau la route des Balkans ne parviennent guère à dépasser la Bosnie-Herzégovine. Ils s’y retrouvent comme coincés, parfois en grande souffrance. Le diacre protestant Danilo Gay est allé sur place faire preuve de solidarité.

  • «Chronique de la salle de bain #7» : «En mai, fais ce qu’il te plait (et même les autres jours de l’année).» (Marie Ray)

    Mar 11 février 2020

    Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais parfois (souvent!) je rêve de pouvoir faire ce que je veux sans que personne n’ait rien à redire… ça c’est la théorie!

  • Magda Hollander-Lafon: la mémoire des camps dans la peau

    Lun 03 février 2020

    Aujourd’hui âgée de 92 ans, Magda Hollander-Lafon est un témoin de la Shoah qui a cherché à restaurer la dignité de l’homme, « là où son humanité a été humiliée, asservie, anéantie ». Gabrielle Desarzens était allée la trouver chez elle, à Rennes. Plusieurs articles et émissions radio en avaient découlé, dont les lignes ci-dessous, publiées dans le Vivre de juin 2012. Septante-cinq ans après la libération d’Auschwitz, sa parole reste forte.

  • Une votation qui défie les milieux évangéliques

    Ven 24 janvier 2020

    Le peuple suisse se prononce le 9 février sur l’extension de la norme pénale antiraciste à l’homophobie. Pour nourrir le débat, Marc Früh, responsable de l’Union démocratique fédérale (UDF) en Suisse romande, à l’origine du référendum qui combat cet ajout à l’article 261 bis du code pénal, et André Varidel, chrétien homosexuel issu des milieux évangéliques, répondent à trois questions.

eglisesfree.ch

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

  • Rencontre générale: vers un nouveau modèle de financement de la FREE

    Mer 18 décembre 2019

    La Rencontre générale de la FREE, dans sa nouvelle formule, a en bonne partie été consacrée à la présentation d’un nouveau modèle de financement. Quant au thème de réflexion de la journée, il était consacré aux bâtiments d’Eglises, leurs caractéristiques « missionnelles » ou non.

  • Inondations au sud du Laos: le riz vient à manquer dans certains villages

    Jeu 05 décembre 2019

    Les inondations du début du mois de septembre dernier dans les six provinces du sud Laos sont passées inaperçues pour la majorité des Européens. Trois mois après, les cicatrices laissées par cette catastrophe restent profondes.

  • Soutenez l'Action de Noël 2019 au Sénégal et en France

    Jeu 05 décembre 2019

    Vous pouvez soutenir ces deux projets et obtenir des informations supplémentaires à leur sujet sur les sites internet www.eglisesfree.ch et www.sme-suisse.org.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !