La confiance en Dieu en pleine crise libanaise

Gabrielle Desarzens vendredi 15 septembre 2023

Il y a quelques mois, elle est venue passer quelques jours en Suisse à l’occasion du mariage d’une de ses nièces. Amal El Tayar, 57 ans, issue des Assemblées de Dieu, évoque la catastrophe politique et financière du pays des Cèdres. « Mais je sais que Jésus est là, dit-elle simplement. On va peut-être tout perdre, mais il nous donnera notre pain quotidien ». [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

Oui, l’explosion il y a trois ans dans le port de Beyrouth a ébranlé tous les Libanais. Oui, ils n’ont plus confiance dans leur gouvernement. Oui, la corruption est omniprésente, les banques ont fait faillite et l’argent des épargnants s’est envolé. Oui, les jeunes qui le peuvent quittent le pays. Et c’est sans compter la débrouille quotidienne nécessaire pour avoir de l’électricité ou de l’eau : « Les générateurs utilisés pendant la guerre qui a duré de 1975 à 1990 n’ont jamais été débranchés, raconte Amal. Mais le prix du gasoil augmente. Parfois certains recourent à de grosses piles pour garder leur réfrigérateur en activité. L’approvisionnement en eau est également un problème. Plusieurs camions citernes sillonnent le pays, mais l’essence est toujours plus chère et cela devient problématique. »

Une foi fervente…

Sur les étagères des magasins d’alimentation, il manque parfois du lait, ou de l’huile. « Ce que je trouve, je l’achète si c’est à un prix abordable », témoigne-t-elle encore. Mais face à ce manque de perspectives, elle garde une foi fervente comme chevillée au corps : « Voir comment Jésus est en train d’œuvrer en moi ou chez les autres lors de conversations que l’on a ensemble me réjouit. On parle de l’Evangile, on partage nos peines, nos peurs, et c’est déjà un culte pour moi ! » Mère de quatre enfants aujourd’hui adultes, cette femme est l’épouse de Dany, l’un des responsables des Assemblées de Dieu au Liban. Mais c’est dans les petits groupes de prière et les contacts quotidiens qu’elle dit « se rassasier de la présence de Dieu ».

… et confiante

Pas de triomphalisme pour autant : « Récemment, je ne sais plus comment, ni quoi prier. J’ai souvent organisé des chaines de prières par le passé lors de difficultés. Mais je n’y arrive plus. J’entends Dieu me dire alors que ce n’est pas moi qui tiens le monde, mais lui. Même si mon pays coule. » Avec une voix qui tremble, elle poursuit : « Je me suis mariée pendant la guerre et c’était très dur. Des balles tombaient comme la pluie. Et le Seigneur a toujours pourvu de façon miraculeuse. Aujourd’hui, je suis donc confiante : on va peut-être tout perdre, mais je sais qu’Il nous donnera notre pain quotidien. Je crois en sa présence. On a perdu nos économies, mais j’ai pu voyager en Europe ! Dieu nous enseigne que lorsque tous nos rêves sont écrasés, il peut recréer en nous le plaisir de planifier demain. »

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !