jeudi, 10 décembre 2015 00:08

Olivier Cheuwa : « Dieu s’invite lorsqu’on prend le temps d’être sensible à la solitude »

Written by

Olivier Cheuwa est chanteur-compositeur d’origine camerounaise. Etabli en Suisse depuis 4 ans, il partage sa foi par sa musique. Pour ce multi-déraciné, s’arrêter, échanger, rassembler des solitudes ouvre un espace pour Dieu.

10-cheuwa-article

En cadeau : « Le goût de vivre » du CD « Le retour »

Pour moi, Dieu s'invite à la fête lorsqu'on prend le temps de s'arrêter, de regarder autour de soi, d'échanger, de partager un repas, d'être sensible à la solitude de ceux qui nous entourent. J'ai grandi au Cameroun avant d'émigrer au Canada, puis en Suisse. Le fait d'avoir quitté mon pays, d'avoir été déraciné loin de ma famille d'origine, m’a rendu sensible à l'importance des relations humaines.

75 à la fête !

Il y a une dizaine d'années, alors que j'habitais à Montréal, j'en ai eu marre de fêter Noël en petit comité, à coté de beaucoup de gens seuls. J'ai donc décidé d'organiser la fête et d'inviter des amis. La première année, nous étions cinq. L'année suivante, nous étions 75. Il m'a fallu louer une salle de conférence dans un hôtel.

Parmi les participants, il y avait beaucoup d'étrangers. Ceux-ci vivaient au Canada, loin de leur famille. Mais j'ai été surpris de rencontrer également pas mal de Québécois seuls. Dans cette assemblée, il y avait des croyants et des autres. C'était « tout public ».

Durant cette fête de Noël, nous avons eu de bons échanges, joyeux et respectueux. J'ai contribué en chantant. Il y avait une ambiance du tonnerre. L'agent de sécurité qui surveillait la soirée m'a dit, après la fête, que son travail n'avait jamais été aussi facile.

Une idée à reprendre

Depuis que je suis en Suisse, je n'ai pas organisé de telles fêtes. Mais, en y réfléchissant, je crois que j'ai envie de recommencer – pas cette année, par manque de temps, mais peut-être une prochaine. Dans quelques jours, peu avant Noël, je parraine un festival de gospel au palais des sports de Yaoundé au Cameroun.

Le site internet d'Olivier Cheuwa.

Additional Info

  • Commentaires: Activer
  • Disponibilités (jours): 30
  • Nom de jours ou l'article est payant: 90
  • Encadré 1:

    Olivier Cheuwa : bio express

    Olivier Cheuwa est marié à Flavie Crisinel-Cheuwa et père d'une petite fille. Né en 1975 à Douala (Cameroun), il a 16 ans lorsqu'il déménage à Montréal (Canada) avec sa famille. Il effectue une formation de laborantin et se joint au groupe Jireh Gospel Choir.

    Son premier album, intitulé Nouveau départ, sort en 2004. Depuis, quatre autres albums ont paru : Live à Bruxelles (2006), Mon idéal (2009), En Live (2011) et Le Retour (2013).

    Olivier s'est installé dans les environs de Lausanne en 2011. Il enseigne le chant à l'école de musique Psalmodia à Crissier, ainsi qu'en privé. Il est également coach vocal pour des personnes qui désirent apprendre à utiliser leur voix – par exemple des chefs d’entreprise ou des journalistes.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !