Persécution des chrétiens en hausse en 2015

mercredi 13 janvier 2016

La persécution à motif religieux a augmenté l’année dernière, notamment celle à l’encontre des chrétiens, indique mercredi 13 janvier l’ONG Portes Ouvertes dans son index mondial 2016. Dans le trio de tête, on trouve la Corée du Nord, l’Irak et l’Erythrée.

La Corée du Nord reste, pour la quatorzième année consécutive, en tête de ce palmarès qui mesure la persécution des chrétiens dans le monde. La Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, la Somalie ou le Nigeria, fréquemment cités dans les médias pour des actes anti-chrétiens, se partagent sans surprise le haut de l’affiche. Mais ils se font bousculer par l’Erythrée, le Pakistan et la Libye : « L’Erythrée arrive en troisième position, derrière la Corée du Nord et l’Irak, je ne m’y attendais pas », commente à Romanel-sur-Lausanne Raymond Favre, responsable de la communication de l’ONG. Le Pakistan, lui, n’était jamais arrivé aussi haut sur l’index : il occupe le sixième rang. Pour l’ONG, la violence envers les chrétiens y est comparable à celle qui sévit au Nigeria.

index-carte-2016

Télécharger l'index de persécution 2016

Destructions d’églises en Chine

Selon Raymond Favre, la force de cet index est de mesurer les pressions qui restreignent la pratique du christianisme, au-delà des destructions de bâtiments ecclésiaux. « Mais des situations comme la Chine, qui occupe la trente-troisième position, m’inquiète, dit-il. C’est quand même le pays qui a connu le plus d’églises détruites, soit 1’500 en 2015, contre 258 en 2014. Ce n’est pas négligeable ! » Un autre pays sous la loupe de ce responsable : la Turquie « où, année après année, la situation se péjore » et qui remonte dans l’index (45e rang actuellement).

Assassinats en hausse

Portes ouvertes comptabilise plus de 7'000 chrétiens assassinés pour des raisons liées à leurs croyances en 2015, soit 3'000 de plus qu’en 2014. Pour l’organisation, 150 millions de chrétiens sont persécutés dans le monde. A l’index : l’islam radical, mais aussi le nationalisme religieux, les régimes dictatoriaux ou les tensions interethniques.

A noter que l’outil ne mesure pas les oppressions exercées sur les autres religions minoritaires ou sur les musulmans par exemple qui sont, suivant les régions, les premières victimes de l’islam radical.

Gabrielle Desarzens

Plus d'infos : www.portesouvertes.ch.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

25 novembre

  • «Dieu dans mes épreuves» avec Marjorie Waefler (One’Talk)
  • «Besoin d'amour» avec Gilles Geiser (Vitamine B)

2 décembre

  • «Une terre à nouveau fertile» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Entreprendre le changement» avec Damien Boyer (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !