Le Freestyle 2014 : différent mais riche !

Antje Carrel mercredi 12 novembre 2014

Le deuxième week-end de novembre est devenu un incontournable pour la jeunesse de la FREE. C’est la rencontre du Freestyle qui, cette année, était coorganisée avec RJ Espoir, une association de jeunesse des Eglises de l’Arc jurassien. Un peu moins de deux cents personnes, jeunes et staffs compris, ont fait le déplacement de Tramelan pour vivre une fin de semaine remplie de découvertes.

La réputation du Freestyle n’est plus à faire. Cela fait 7 ans, qu’année après année, le comité offre à la jeunesse de nos Eglises de vivre une expérience très pratique de ce que peut être la foi. Le Freestyle est connu pour ses mises en scène remarquables. Rappelons-nous du Moyen-Age en 2008, de Résister en 2010 ou encore de l’univers d’Astérix et Obélix l’an passé. Toutefois cette édition 2014 était distincte, de par, notamment, sa collaboration avec RJ Espoir. Alors que le choix d’un lieu plus excentré que d’habitude a réduit le nombre de participants, et que la collaboration avec une autre équipe a engendré des changements dans l’organisation et un certain enjeu au niveau de la continuité entre les différents temps de la manifestation, Sébastien Demierre, président du comité du Freestyle, se dit très content d’être venu dans « Le Nord ». « On voulait honorer tous ces jeunes du nord de la Suisse romande, qui doivent la plupart du temps se déplacer sur l’Arc lémanique, en venant cette fois chez eux », relève-t-il.

A la découverte de nos pauvretés

Le week-end a commencé le vendredi par une soirée artistique avec notamment le groupe de danse Béatitudes et les rappeurs fribourgeois d’Elimelek qui ont montré qu’il est possible de louer Dieu autrement.

 C7G7458

La journée du samedi s’est déroulée en deux temps : une matinée centrée sur les pauvretés individuelles, et un après-midi dédié aux richesses. Lors d’une « exposition des pauvretés », les ados ont dû faire face à leurs propres pauvretés émotionnelles ou affectives, à leur manque de compassion, d’amour et d’encouragement ainsi qu’à leurs réactions vis-à-vis du rejet, de la critique et de l’isolement. Chaque stand était une mise en situation d’un de ces points et invitait à prendre conscience de nos pauvretés. « A l’un des postes, j’ai dû encourager cinq personnes inconnues et c’était vraiment difficile », relève Séphora Martin, 13 ans, de l’Eglise des Uttins (FREE) à Yverdon. « Mais de telles mises en situation, ça nous fait avancer dans notre foi », ajoute cette jeune fille timide aux premiers abords.

Partager ses richesses

L1023938Après avoir exploré leurs pauvretés, les ados ont pu assister à des ateliers en fonction de leurs richesses individuelles. Alors que ces richesses comprenaient des notions comme l’identité, le ressourcement, les finances, savoir affronter ses peurs, un jeune garçon de 13 ans, Matthieu Lambert, de l’Eglise d’Estavayer-le-Lac (FREE), a choisi d’assister à l’atelier sur le rêve. Il a pu approfondir la place du rêve chez des personnages bibliques, les rêves que les participants développent, les obstacles qu’ils rencontrent et comment voir Dieu à l’œuvre dans ses rêves. Après le temps d’atelier, les jeunes ont participé à une grande « fête des richesses », où ils ont pu servir avec leurs dons notamment : donner des encouragements, offrir des temps de ressourcement, des cadeaux, ainsi qu’inviter à rêver. Alors que Séphora s’est à nouveau attelée à encourager et que, rayonnante, elle affirme que c’était plus facile la deuxième fois, Matthieu a invité d’autres ados à rêver en entrant en dialogue avec eux sur ce sujet. Tous deux soulignent à l’issue d’un tel week-end : « On est encouragé dans notre foi ! »

Antje Carrel

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !