La Faculté de Vaux-sur-Seine fête ses 50 ans

JA mardi 07 juin 2016

Il y avait des petits fours et du vin pétillant sur les tables installées dans le parc de la Faculté de théologie de Vaux sur Seine ! Et même la Seine s’était mise à gonfler, jusqu’à envahir la moitié du parc pour s’inviter à la fête ! Il fallait au moins ça pour fêter, les 3 et 4 juin, les cinquante ans de la « Fac-de-Vaux ».

C’est dans la cours d’entrée du bâtiment historique de la Faculté libre de théologie évangélique (FLTE) que le Seigneur a été célébré par un culte de reconnaissance le vendredi 3 juin, présidé par le pasteur Etienne Lhermenault, président du conseil d’administration de l’institution. Il fallait marquer cette belle étape : 50 ans d’enseignement et de formation universitaire, ce qui signifie aussi 50 ans de fidélité de Dieu d’abord, mais aussi de ténacité de la part de ceux et celles qui ont voulu, porté et conduit cette aventure contre vents et marées… et c’est peu de le dire ! Ici, il faut saluer les « pères fondateurs » qu’ont été les Jules-Marcel Nicole, Jacques Blocher, René Pache, Georges Winston, tous maintenant « entrés dans l’éternité», ainsi que les « vétérans »  Samuel Bénétreau et Henri Blocher, acteurs de la première heure lors de l’ouverture en 1966.

Un rayonnement dans le monde francophone

Impossible de sous-estimer l’importance et  le rayonnement de cette faculté de théologie dans le monde évangélique francophone, tant européen qu’africain. Si les bâtiments peuvent paraître modestes (bien que situés dans un cadre majestueux, avec la Seine en arrière-plan), ils abritent néanmoins  une  vie spirituelle et intellectuelle sans commune mesure avec la simplicité des lieux.

Jacques Buchhold, professeur de Nouveau Testament et doyen de la faculté, rappelle d’ailleurs que l’influence de cette école s’étend bien au-delà des frontières de la France et même de l’Europe, puisque plusieurs établissements de niveau universitaire en Afrique francophone ont pu voir le jour à l’initiative d’anciens étudiants de la FLTE. Il convient de citer les noms de deux hommes d’exception que certainement l’histoire africaine retiendra : Isaac Zokoué et René Daidanzo, tous deux récemment décédés et honorés dans leurs pays, le Centrafrique et le Tchad, par des funérailles nationales. L’un comme l’autre ont eu l’occasion de dire leur dette à la « Faculté de Vaux » pour l’exigence intellectuelle, couplée à une totale confiance au texte de la Bible compris comme Parole de Dieu.

De l’e-learning dès 2017

Actuellement, a souligné le doyen, c’est 135 étudiants qui suivent des cours, dont 80 en tant que résidents et 55 en cours d’emploi. Et, pour l’avenir le lancement d’une formation par e-learning dès 2017, répondant au slogan : « Si vous ne pouvez pas venir à la FLTE, la FLTE viendra à vous » ! Ce sera une véritable formation validée par un diplôme académique reconnu qu’il sera possible de suivre sans avoir à quitter son domicile. Dans cette même veine, une filière de formation spécialisée intitulée « Evangélisation et implantation d’Eglise » sera désormais proposée. Enfin, après plusieurs  années de recherches infructueuses d’un nouveau site plus proche de Paris pour y déménager (Vaux se situe à 40 km à l’ouest de la capitale), il a finalement été décidé de rester sur place et d’agrandir et adapter les bâtiments aux besoins pressentis pour le futur. Il s’agit maintenant de travailler à la recherche de financements, pour cette importante opération.

Pas en concurrence avec la HET

La FREE a été mentionnée avec reconnaissance pour son implication dans la vie de FLTE. Le soutien de cette institution est un investissement spirituel sur l’avenir. Nous pouvons le faire d’abord en encourageant nos jeunes à aller s’y former. L’équipe professorale et la qualité de l’enseignement sont tout simplement remarquables. D’autre part, la diversité des origines des étudiants est une bénédiction d’une valeur inestimable. La FLTE ne doit pas être vue comme une école concurrente de celles qui existent ailleurs, notamment en Suisse romande, mais plutôt comme le vaisseau-amiral de la flotte des institutions de formations francophones, appelées à cultiver leur vocation particulière au service du monde évangélique. 

Il est de notre devoir de contribuer au soutien spirituel et matériel de cette grande dame qui vient de fêter ses cinquante ans et à laquelle nous souhaitons nos meilleurs vœux à la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ.  

Jacques André

Photo: Jacques Buchhold, le doyen de la FLTE, et Camille Kursner, diplômée et future stagiaire dans l’Eglise évangélique des Ecluses à Bienne (FREE).

Le site de la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !