Dimanche de l’Eglise persécutée : malgré la persécution, le christianisme progresse en Chine

lundi 10 novembre 2014 icon-comments 1

Le christianisme progresse en Chine. Selon l’agence Asia News, le parti communiste admet même que de plus en plus de ses cadres y adhèrent. Dimanche 9 novembre, le « Dimanche de l’Eglise persécutée » a mis la focale notamment sur les chrétiens chinois victimes de persécution religieuse.

Pékin a révélé que plusieurs cadres du Parti communiste chinois sont chrétiens ou bouddhistes. Cette constatation en forme de menace vise notamment les élites de la province du Zhejiang, au sud-est du pays, où le christianisme est en plein essor. Le gouvernement y a récemment dépêché une délégation pour une opération de démolition d’églises et de croix. Le quotidien chinois « People’s Daily » a écrit que cette délégation avait découvert alors que de nombreux membres du Parti étaient en fait des adeptes de la foi chrétienne ou d’autres religions.

Le gouvernement chinois vit cela comme une menace puisqu’il considère toute pratique religieuse comme un possible contre-pouvoir. Pékin redoute notamment la forte progression du nombre de chrétiens protestants, dont les communautés se développent en dehors du contrôle de l’Etat.

Forte progression

On estime actuellement les chrétiens en Chine à près de 100 millions, ce qui signifie que 1 Chinois sur 14 à peu près serait aujourd’hui chrétien. La demande en bibles ne cesserait d’ailleurs d’augmenter. Selon l’agence d’information catholique Ucanews, la plus grande imprimerie de bibles au monde a son siège à Nankin, dans le sud du pays, et elle a récemment imprimé son 125 millionième exemplaire. Plus de la moitié de ces bibles sont vendues dans le pays.
On parle cependant souvent de persécutions des chrétiens en Chine. La démolition de lieux de culte en est un signe.

Les Uyghurs dans la focale

Le « Dimanche de l’Eglise persécutée » a mis dimanche 9 novembre sa focale notamment sur les chrétiens de ce pays. Ce mouvement de protestation contre la persécution religieuse a invité la population helvétique à se souvenir et à prier pour les Uyghurs, un peuple majoritairement musulman qui, selon Michael Mutzner du Réseau évangélique suisse, a toujours été dans le collimateur du régime de Pékin, et dont la minorité chrétienne souffre doublement en raison de son ethnie et de sa foi.

Gabrielle Desarzens

La version audio de cet article dans Juste Ciel sur RTS-La Première.

1 réaction

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

25 septembre

  • «La parole de Dieu» avec Christian Stoll» (One’Talks)
  • «Nicolas Salafranque» dans Tchat avec Nath

2 octobre

  • «La pornographie » avec Yaëlle & Nicolas Frei (One’Talks)
  • «Ressembler à Jésus» avec Camille Kursner (SPPA)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !