mardi, 06 décembre 2016 13:08

Frédéric Guerne : les tribulations d’un démineur chrétien

Written by

Frédéric Guerne est à l’origine et à la tête d’une structure de déminage dans le Jura bernois : la fondation Digger. Dans l’ancien arsenal militaire de Tavannes où il compte une dizaine d’employés, il revient sur deux années d’activités particulièrement éprouvantes. 

7 large2

« On a quasi pas d’argent de côté, on travaille à flux tendu. On connaît régulièrement des mois où on ne peut pas payer les salaires. Ma foi est mise à contribution et je dois juste croire alors que je ne suis pas seul, que tout n’est pas géré par un hasard froid, mais par quelqu’un qui nous aime et qui agit : sans ma foi, j’aurais fermé boutique depuis longtemps ! »

Frédéric Guerne, 47 ans, concède pourtant que les deux dernières années ont été particulièrement éprouvantes. « Quand vous avez le franc suisse qui prend 20% en 10 secondes comme l’année dernière, vos machines prennent aussi 20% en 10 secondes. Et c’était suite à 2014 où des conflits ont éclaté partout. Or on ne vend rien dans ces cas-là, car tant qu’un pays est en guerre, on ne peut démarrer un projet de déminage. » Frédéric Guerne a dû se résoudre à mettre tous les employés qu’il pouvait au chômage partiel. « Mais les responsables et moi, je n’ai pas pu, car la loi ne le permet pas. Donc on a fait 8 mois sans salaire. Je peux vous dire qu’aller faire vos achats, ça devient difficile ; le litre de lait commence à coûter cher ; faire le plein de la voiture, c’est parfois presque impossible... et ça a duré 8 mois ! Ce fut une période vraiment difficile. Même au niveau familial, tout le monde a été sur les nerfs. »

Croire pour entreprendre

Sa foi n’a-t-elle pas été remise en cause ? « On se pose beaucoup de questions, mais on s’appuie aussi sur tout ce qu’on a vécu et on se dit : ça a passé autrefois, ça passera aujourd’hui ! » Frédéric Guerne s’est vu contraint de licencier 7 collaborateurs – «  mais tous ont retrouvé du travail, Dieu merci ! » Ce membre de l’Eglise évangélique du Roc à St-Imier confie avoir, dans la foulée, consulté le médecin pour un risque de burnout. Puis explique prier tous les matins pour son entreprise avec son épouse. « Ma relation avec Dieu, c’est aussi concret que le beurre que j’étale le matin sur ma tartine : je ne comprends pas comment un entrepreneur qui prend des risques aujourd’hui fonctionne sans la foi. »

Allier compétence et foi

La confiance en Dieu n’a pourtant pas bercé ses années d’enfance. Mais déjà gamin, sa passion c’était les armes ; « tout ce qui pète », résume-t-il tout sourire. Et notre homme d’évoquer l’arsenal qu’il avait chez lui à l’adolescence, les bêtises qu’il a faites comme les lampadaires visés pour régler ses fusils, ses démêlées avec la police... « J’étais fermement athée. Je m’estimais en-dessus de tout ça. Mais j’avais des soucis et comme j’avais fait le catéchisme, c’est revenu d’un coup : j’ai dit à Dieu que j’avais besoin de croire en Lui. Je devais avoir 14 ans. »

Après ses études d’ingénieur, Frédéric a commencé à travailler dans l’industrie… « Et là, à la pause, un collègue me parle du Vietnam où, me dit-il, il y a encore des mines. Or les mines, je connaissais, ça m’intéressait : j’en posais autour de ma tente quand je campais petit avec des amis… Et voilà qu’il me parle de déminage. J’ai eu un flash. Je me suis dit : là y a quelque chose pour moi. » Frédéric Guerne a donc pu allier ses compétences et les valeurs humaines qui le motivaient comme chrétien. Une combinaison qui continue à le motiver aujourd’hui malgré les difficultés.

Gabrielle Desarzens

Le site de l'enterprise Digger.

Additional Info

  • Commentaires: Activer
  • Disponibilités (jours): 30
  • Nom de jours ou l'article est payant: 90
  • Encadré 1:

    Les mines en bref aujourd'hui

    Dans le monde, la population de plus de 70 pays subit quotidiennement le fléau des mines. Les victimes directes, tuées ou mutilées, sont estimées entre 5'000 et 10'000. Une machine de la fondation Digger a une capacité sans risque de déminage équivalant à celle d’une équipe de 200 à 300 démineurs manuels. A Tavannes, l’équipe de Frédéric Guerne en construit une à deux par année, de 12 tonnes chacune.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Jeu 07 avril 2022

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

  • Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Lun 04 avril 2022

    Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !