Journée de formation des responsables le 30 mai : « Qui a le pouvoir dans la FREE ? »

vendredi 08 mai 2015

La Journée de formation des responsables des Eglises FREE aura lieu le samedi 30 mai à Lutry. Une occasion unique de réfléchir à la gestion de l’autorité dans notre système fédératif. Tout cela en prise avec les difficultés rencontrées ces dernières années lors de la nomination de nouveaux pasteurs.

Plusieurs Eglises locales ont connu des difficultés importantes ces dernières années suite au choix d’un nouveau pasteur. Certaines communautés ont fait appel à la Commission des ministères, mais en final n’ont pas tenu compte de l’avis de cette dernière et se sont retrouvées en difficultés sérieuses.
Face à ce problème très concret, des questions se posent sur le rôle de la communauté locale, des conseils et de la fédération. Quelles compétences donner à chacun dans notre gestion de l’autorité dans l’Eglise ? Dans ce contexte, la Commission théologique a mené une réflexion sur la manière dont est réparti le pouvoir dans la FREE. Elle a aussi fait quelques propositions par rapport à des situations concrètes.
Le samedi 30 mai, la Commission formation de la FREE propose une journée de réflexion pour responsables autour du thème : « Qui a le pouvoir dans la FREE ? Quel rôle pour les membres, les conseils, les ministères et la fédération ? » Il s’agit de faire le point sur les difficultés que rencontrent les communautés avec leurs ministères, puis de découvrir quels sont les différents modèles de gestion du pouvoir dans l’Eglise : congrégationaliste, presbytéro-synodal ou épiscopal. En final, quelques propositions seront faites aux conseils pour permettre une meilleure gestion des rôles de chacun. Des discussions suivront. (c)

A voir également

  • Un Jésuite en grève de la faim à Calais pour dénoncer le sort des migrants Un Jésuite en grève de la faim à Calais pour dénoncer le sort des migrants

    Un Jésuite et deux militants associatifs font grève de la faim dans une église de Calais pour dénoncer le sort des migrants et des migrantes. Ils exigent notamment la suspension du démantèlement des abris de fortune construits à la hâte à l’approche de l’hiver, a indiqué jeudi 21 octobre le Père Philippe Demeestère. « Les conditions de vie des réfugiés sont des plus déplorables », lui fait écho Jean-Yves Lecoq, pasteur de l’Eglise évangélique des 2 caps.

  • L’Eglise locale, comme une famille L’Eglise locale, comme une famille

    La jeune génération, celle du selfie, développe une culture en rupture avec les précédentes. Elle bouscule nos Eglises, mais elle nous donne aussi le privilège de développer « un cœur de parent ».

  • Les vécus familial et communautaire se complètent Les vécus familial et communautaire se complètent

    Alors que les enfants ont repris le chemin de l’école, les familles chrétiennes n’ont pas toutes repris le chemin de l’église. Est-ce problématique ?

  • Eglises et Certificat Covid : « Je suis inquiet ! » Eglises et Certificat Covid : « Je suis inquiet ! »

    L’obligation faite aux Eglises d’exiger un Certificat Covid lorsque plus de 50 personnes se rassemblent pose des problèmes d’organisation. Mais cela fait également germer toutes sortes de tensions dans les communautés. Philippe Henchoz, pasteur dans l’Eglise évangélique de Meyrin (FREE), est inquiet et exhorte à l’unité.

  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! » « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

Please publish modules in offcanvas position.